Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 09:17

Un fait divers retient cette semaine toute l’attention de la presse. Il s’agit de l’arrestation d’un suspect dans l’affaire des « disparues de l’A6 ». Un suspect qui est déjà considéré comme le coupable.

Plusieurs remarques s’imposent.

1/ Le suspect n’est pas encore désigné nommément. Pourquoi ?

2/ Le suspect est un ouvrier agricole, disposant de moins d’appuis que des personnalités en vue.

3/ On nous dit que les progrès dans l’analyse de l’ADN permettent une meilleure appréciation des vêtements de la victime. Cette remarque est-elle valable pour les seuls ouvriers ?

4/ On est tenté de penser cependant que si les progrès progressent, ils continuent leur progression inéluctable. Et d’ici 18 ans, n’auront-ils pas encore progressé, mais de façon à contredire les progrès de 2014 ?

5/ Le suspect aurait avoué ? Depuis quand l’aveu constitue-t-il une preuve aussi décisive ?

6/ L’aveu a eu lieu à la fin d’une garde à vue. Ne peut-on mettre en doute la valeur de cette garde à vue ? La garde à vue d’un ouvrier agricole est-elle de même nature que celle de Mr Sarkozy ? ( exemple innocent, pour faire avancer le débat)

Simples questions, en dehors de toute intention polémique.

Mais quand on pense à l’affaire Boulin, à  l’affaire de la cellule « Homicide 31 » au gendarme Roussel, contraint d’arrêter des investigations qui risquaient de déstabiliser quelques « grands » de la politique, on est amené à réfléchir.

Dernière question qu’on est en droit de se poser : un ouvrier agricole serait-il, aux yeux de la justice républicaine, inférieur à un ministre ou à un milliardaire ? Voire à un ministre milliardaire ?

Par Rolland Hénault
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 09:08

L’ancien dirigeant cubain affirme que le sénateur américain John McCain a collaboré avec le Mossad pour créer le groupe terroriste Etat islamique. L’ancien dirigeant cubain Fidel Castro s’est exprimé ce lundi en disant que l’agence de renseignement israélienne Mossad était derrière l’État islamique (ISIS), un groupe terroriste, selon l’AFP.

Les allégations de Castro ont été faites dans une colonne publiée dans les médias cubains dans laquelle il a fustigé les États-Unis et l’Europe, et les a accusés de bellicisme. Il a aussi comparé les représentants de l’alliance militaire de l’OTAN aux SS nazis.

Castro a également attaqué le sénateur américain John Mc Cain sur la politique des États-Unis au Moyen -Orient, l’appelant «l’allié le plus inconditionnel d’Israël. »
Il a choisi Mc Cain, le candidat républicain à la présidentielle de 2008, disant qu’il avait soutenu l’agence de renseignement du Mossad  et «participé avec ce service dans la création de l’Etat islamique, qui contrôle aujourd’hui une partie importante et vitale de l’Irak et aurait un tiers de la Syrie  »

Il a accusé l’Occident de « cynisme », et a déclaré qu’il était devenu «un symbole de la politique impérialiste», selon l’AFP. En ce qui concerne l’OTAN, Castro a déclaré que les représentants de l’alliance rappelaient  l’Allemagne nazie : « Beaucoup de gens sont surpris quand ils entendent les déclarations faites par certains porte-paroles d’Europe pour l’OTAN quand ils parlent avec le style et le visage de la SS nazie, »

« L’empire basé sur la cupidité d’Adolf Hitler est entré dans l’histoire avec pas plus de gloire que l’encouragement fourni aux gouvernements agressifs et bourgeois de l’OTAN, ce qui les rend la risée de l’Europe et du monde», a ajouté Castro.

Le mois dernier, Castro a comparé l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza à une «forme dégoûtante de fascisme ».

Il a signé plus tard un manifeste international « soutenir la Palestine »  demandant à Israël de respecter les résolutions des Nations Unies et de se retirer de «Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. »

Source : http://www.euroalgerie.org/2014/09/05/fidel-castro-affirme-que-le-mossad-a-cree-letat-islamique-isis/

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 09:01

Les 4 et 5 septembre, les membres de l’OTAN se sont réunis à Newport, au Royaume-Uni. Au menu des discussions : l’Ukraine. Alors que le pays en appelle à l’Alliance et envisage de relancer son processus d’adhésion, l’OTAN devra trancher sur l’envoi ou non d’une aide matérielle à Kiev. L’ancien ministre des Affaires étrangères, Roland Dumas (1), nous livre son inquiétude sur la dérive de l’OTAN et sur ses conséquences sur la diplomatie française.


Humanité Dimanche. Est-ce que l’OTAN a encore une raison d’être ?
Roland Dumas. Elle peut en avoir une, pour ceux qui la gèrent ! Historiquement, l’Alliance Atlantique était une alliance militaire qui avait une compétence géographique très limitée, l’Atlantique Nord, et qui avait un objectif : finir la guerre contre l’Allemagne. Donc, si l’on regarde l’ensemble de ces éléments, on se rend compte qu’elle n’a plus aujourd’hui de raison d’être. On avait décidé, alors que j’étais aux Affaires, du démantèlement des pactes. On ferait disparaître les deux alliances : l’Alliance Atlantique et le Pacte de Varsovie. Le Pacte de Varsovie a bien été dissous mais l’OTAN, non… elle s’est même élargie (avec la Pologne et les États baltes) et renforcée. Il suffit d’écouter M. Rasmussen, son secrétaire général, pour se rendre compte que l’OTAN est devenue un instrument guerrier.


Justement, l’Ukraine appelle l’OTAN à l’aide et envisage d’intégrer l’Alliance…
R. D. L’OTAN intervient à tout propos. En quoi son secrétaire général peut prendre la parole pour dire comme il l’a fait : « Je somme les Russes de ne plus envoyer d’armements aux russophones d’Ukraine ! » Au nom de quoi cette Alliance, qui était faite pour finir la guerre contre l’Allemagne avec une compétence sur l’Atlantique Nord, peut se mêler de choses aussi importantes que l’Ukraine ? Lorsque nous discutions du désarmement (lors de la chute de l’URSS – NDLR), mon homologue russe insistait pour que l’OTAN ne dispose pas d’armements dans les pays qui avaient fait partie du Pacte de Varsovie, c’est-à-dire à proximité de sa frontière. C’était l’essence même de la paix. Tout le monde était d’accord. Eh bien, les Américains n’en ont pas tenu compte. Ils ont acheminé des armes dans les pays Baltes et en Pologne. D’où la controverse lorsque Poutine arrive au pouvoir. Il dit : « Vous n’avez pas tenu votre parole. » On n’a vraiment aucun intérêt à agiter le chiffon rouge devant le nez des Russes pour les effrayer ou pour les faire caler. En réalité, en quoi la Russie nous menace-t-elle ? Ce n’est pas une façon de traiter une grande puissance, qui a eu, au même titre que les Américains, sa part dans la victoire de 1945. La situation est devenue explosive et elle va l’être de plus en plus. Il existait un équilibre du monde et c’est cet équilibre qui est rompu.


Quelles ont été les conséquences, pour la France, de la réintégration du commandement intégré de l’OTAN ?

R. D. Chirac voulait déjà réintégrer le commandement mais avec des compensations. Les Américains lui ont ri au nez. Les choses sont restées en l’état. Puis Sarkozy lui a emboîté le pas, mais cette fois-ci sans demander la moindre compensation ! Quant à Hollande, il n’a pas remis en cause cette décision, et ce à mon grand désespoir. Il l’a dit quasiment au lendemain de son élection… c’était assez caractéristique. Je pensais qu’il n’aurait pas, au moins dans ce domaine, un réflexe de suivisme. Aujourd’hui, la voix de la France est totalement occultée. Nous suivons la diplomatie américaine tout en essayant de donner l’illusion que nous existons sur la scène internationale. Alors nous aboyons plus fort que les autres. La France est devenue le chien d’avant-garde de l’Alliance, au risque d’apparaître comme une nation « va-t-en-guerre ». Nous avons complètement tourné le dos à la position « traditionnelle », adoptée dès l’après guerre. À chaque fois que j’allais à l’OTAN, le président Mitterrand me disait : « Surtout Dumas, souvenez vous, nous ne sommes pas dans le commandement intégré. » Comprendre : n’obéissez pas à toutes les décisions qui seront prises ! Avant, la voix de la France comptait et elle était souvent écoutée.


Peut-on encore sortir de l’OTAN ?
R. D. On peut, mais c’est une décision si importante qu’il faudrait le prestige de De Gaulle pour faire cela. Il faudrait quelqu’un avec une autorité mondiale incontestable et des circonstances qui feraient que tout le monde comprendrait cette décision. Ce n’est donc pas pour demain car aujourd’hui, ce sont des « nains ».


(1) Membre fondateur du groupe des 20 qui réunit d’anciens ministres des Affaires étrangères français et des diplomates. Ce groupe analyse la position actuelle de la diplomatie française.

 

http://www.humanite.fr/roland-dumas-la-france-chien-davant-garde-de-lotan-551010#sthash.OZKxzeaA.dpuf

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 08:55

Pourquoi cette guerre à Gaza?


Michel Warschawski: Il faut tout d’abord dire que Gaza est secondaire. Pourquoi la guerre, point. A mon avis: pour repousser le plus longtemps possible toute velléité internationale de tendre à l’ouverture de négociations. L’ennemi stratégique du gouvernement israélien, c’est la négociation. Ce gouvernement ne veut pas négocier. Certes, dans l’air du temps, il y a comme une volonté américaine et européenne de pousser Israël à négocier. Il leur faut donc faire contre-feu. Il était clair qu’en attaquant Gaza, les négociations seraient rendues impossibles. C’était l’objectif stratégique le plus important.

Dans le même état d’esprit, la cible n’est pas le Hamas, c’est Mahmoud Abbas (président de l’Autorité palestinienne et leader du Fatah, ndlr). Mahmoud Abbas est celui que la communauté internationale présente comme prêt à discuter; celui dont tout le monde dit à Israël: «C’est avec lui que vous devez parler.» En attaquant Gaza, ce gouvernement met Mahmoud Abbas dans une situation impossible. Soit il se solidarise avec Gaza et donc avec le Hamas, renforçant le discours de Netanyahou qui diabolise le Hamas et sa propre personne. Soit il se désolidarise, et perd alors toute légitimité palestinienne. Pour Israël, cela semble donc être une situation «win-win». Sauf que cela ne se passe pas tout à fait comme cela. Car Mahmoud Abbas est poussé par les Américains à jouer le rôle d’intermédiaire. Le président de la Palestine se trouve ainsi à jouer le rôle des Nations unies alors que c’est son peuple qui est attaqué. Mahmoud Abbas reste au cœur de l’action diplomatique. Ils n’ont pas réussi à le neutraliser, mais sa position est fragile.


Un sondage dit que 80% des Israéliens soutiennent l’intervention à Gaza. Quel regard portez-vous sur cette société, qui a glissé vers la droite et semble suivre aveuglément Netanyahou et Lieberman?


Il n’y a pas l’ombre d’un doute, les hommes politiques et le gouvernement, ont clairement glissé à droite en Israël. Et pourtant, je pense que la société israélienne est divisée sur le fond en deux moitiés – une grande et une petite. Un peu moins de 50% soutiennent la politique de la droite et votent pour ces partis. L’autre moitié n’aime pas les colons, se moque du Grand Israël et aspire à une solution de compromis. Et puis, il y a quand même, au milieu, une petite frange qui s’abstient ou vote pour des partis du centre.

La grande asymétrie entre ces deux pans de la société, c’est que la droite est au pouvoir. Elle agit, dans une urgence permanente, alors que les modérés, qui ne paient pas le prix de la colonisation, sont insouciants. La situation est calme, rien ne semble menacer Israël – jusqu’à cette dernière crise. La sécurité individuelle est garantie, les bombes n’explosent plus, Israël est une société performante, son économie tourne: pourquoi changer? Face à cela, la droite avance. Ce n’est pas l’absence d’une opposition potentielle, mais son anomie qui pose problème.

A la manifestation de Tel Aviv du 2 août, la majorité des participants étaient des Tel-Aviviens typiques, totalement «désidéologisés», plongés dans la consommation. C’était, je dirai presque, les bobos de Tel Aviv. Ils se sont mobilisés pour Gaza. Oh, pour certains, ils avaient même une petite larme dans le cœur. Ils avaient vu des photos, même si ici, il faut les chercher. Mais pourquoi manifestaient-ils, alors qu’ils le font si rarement? Parce qu’ils ont surtout peur pour leur Israël, leur Tel Aviv détendu, non idéologique, plutôt à gauche qu’à droite, qui est sévèrement menacé.

Ils voient désormais émerger un pays de tueurs où Netanyahou devient presque le centre! Avec comme détonateur, l’assassinat [du jeune Palestinien] Mohammad Abou Khdeir, brûlé vif par trois citoyens israéliens. Le gouvernement a eu beau dire que ce sont trois illuminés… Pas du tout. Ils sont dans la continuité d’une politique. Ce sont des gens qui viennent de bonnes familles de droite, de familles respectées.

 

Ils sont l’expression d’une partie d’Israël qui s’intègre dans un discours raciste, vote des lois racistes. On n’aurait jamais imaginé cela il y a quinze ans. Certains se réveillent maintenant en se disant: «ce n’est pas notre Israël!»


Lire l'article : http://www.lecourrier.ch/122913/pour_israel_l_ennemi_c_est_la_negociation

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 08:47

Le journal Le Parisien vient de révéler l'existence d'un rapport remis en juillet au ministre de l'Intérieur, qui était jusqu'ici tenu secret, et qui liste, sur 319 pages, toute une série de nouvelles mesures qui vont décupler la capacité de verbalisation des pouvoirs publics. Il s'agit à l'évidence d'une "fuite médiatique" savamment orchestrée pour tester les Français sur ces nouvelles mesures répressives.

Toutes ces mesures sont "à l'étude" et le ministère de l'Intérieur est en train de prendre la température de l'opinion publique. Peuvent-ils en mettre en œuvre une, deux, trois, … toutes ?

Tout dépendra du niveau de réaction des Français.

C'est pour ça que je vous demande de signer immédiatement la pétition "Non aux nouvelles mesures répressives sur les conducteurs" en cliquant ICI.

C'est très important.  Car, si elles sont appliquées, ces mesures seront des armes de contraventions d'une puissance jamais égalée.

Il s'agit de :

- dresser des PV "à la volée" : Distance de sécurité non respectée ? Le téléphone à la main à l'arrêt dans les embouteillages ? Un stop marqué moins de 4 secondes ? Le policier n'a même plus besoin de vous arrêter. Il clique sur sa tablette et vous recevrez le PV dans votre boîte aux lettres dans quelques jours ou quelques semaines. Les PV vont fuser !!! Et allez contester ensuite…

- accroître la "vidéoverbalisation" en ville : nos villes vont être truffées de caméras-vidéo et on va embaucher des milliers de fonctionnaires pour regarder des écrans-vidéo à longueur de journée et repérer que vous avez mordu sur le couloir de bus ou que vous n'avez pas pilé au feu orange ! Et allez, encore des PV par centaines de milliers !

Le fameux "1984" de Georges Orwell est enfoncé à plate couture.

- permettre aux radars de vérifier la date de validité de votre papillon vert d'assurance. Combien de personnes  vont se faire verbaliser à la chaîne parce qu'elles n'ont pas encore installé leur nouveau petit papillon vert ?

Ou encore de :

- multiplier les radars double-face. Ca, c'est du grand classique. Du radar automatique, ça fait dix ans qu'on en mange. Dix ans qu'on se fait racketter pour quelques malheureux kilomètres au-dessus de la limite. C'est juste un nième  perfectionnement de ces encaisseurs d'impôt-vitesse.

- abaisser le taux d'alcool autorisé pour les jeunes conducteurs à 0,2 gr/l. Quand on sait que c'est un taux d'alcool supérieur à 1,5 gr/l qui est incriminé dans plus des deux tiers des accidents mortels impliquant un conducteur ivre, on ne voit pas bien l'utilité de cette nouvelle mesure… Sans parler du fait que retirer 6 points pour 1 verre d'alcool à un  conducteur qui conduit depuis moins de trois ans,  c'est lui retirer ni plus ni moins son permis, alors qu'il est déjà extrêmement difficile de passer son permis tellement les délais sont longs et le prix élevé !

Un beau cheval de Troie pour, dans la foulée, faire passer un maximum des mesures ci-dessus.

Si nous ne réagissons pas très vite et très massivement à ces nouvelles mesures répressives, il ne fait aucun doute qu'ils vont mettre le paquet !

Car ils cherchent désespérément de l'argent : l'année dernière, les radars ont moins flashé et l'Etat a eu un "manque à gagner" de 100 millions d'euros par rapport à  ce qu'il pouvait escompter encaisser.

 

S'il vous plaît, signez immédiatement la pétition que nous avons préparée, pour les empêcher de mettre en application leurs nouvelles mesures répressives.


Par LIGUE DE DEFENSE DES CONDUCTEURS
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 08:30

Brigitte Bardot, qui fêtera ses 80 ans le 28 septembre, s'est offert lundi de pleines pages dans la presse pour demander au gouvernement l'abolition de l'abattage rituel et la fermeture des abattoirs de chevaux.

"Voilà les deux évolutions indispensables à notre époque que je demande aux gouvernements successifs depuis trente ans. Il serait juste de me les accorder après tant d'années de suppliques et d'attente. Si je ne les obtiens pas, j'en conclurai que j'ai raté ma vie", écrit l'icône du cinéma français des années 1950-1960, dans une lettre ouverte adressée notamment au chef de l'État et au Premier ministre et publiée par Le Parisien, Le Figaro et Var Matin. Elle devait également paraître dans Le Monde, selon sa fondation. "Une proposition de loi visant à faire passer le cheval d'animal de rente à animal de compagnie, lui évitant ainsi l'abattoir, a été déposée fin juin 2013 à l'Assemblée. (...) Je demande que cette proposition, restée lettre morte, soit prise en compte et débattue dans les plus brefs délais et qu'elle m'apporte enfin la satisfaction demandée", souligne BB, en photo avec Duchesse, "une jument qu'elle a sortie de l'abattoir et qui a vécu 40 ans à ses côtés ».

 L'ancienne actrice, qui a abandonné le 7e art pour se consacrer à la défense des bêtes, demande aussi "la remise en application immédiate de la loi française et européenne exigeant l'étourdissement des animaux d'abattoir avant la saignée pour tous les animaux sans aucune dérogation pour les sacrifices rituels halal et casher". "J'ai rédigé moi-même le texte et voulu une large diffusion, car, je veux que tout le monde le sache, ce sont mes dernières volontés", a expliqué à l'AFP Brigitte Bardot, précisant qu'elle devait s'entretenir par téléphone cette semaine avec François Hollande à ce sujet.

(Ndlr : on peut compter sur lui pour prendre une décision.)

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 septembre 2014 6 06 /09 /Sep /2014 09:57

A peu près tous les politiques parlent pour ne rien dire. Laissons-les à leurs bavardages. Ecoutons les artistes. Ecoutons par exemple Albert Camus. A la suite de l’explosion de la première bombe atomique à Hiroshima, (« Combat » du 8 août 1945): « La civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie ». C’est un peu plus important que le zapping et le formatage de la télé Attila (Guy Béart). La « civilisation mécanique » est notre oppression essentielle en 2014. Elle est partout présente. On en oublie même qu’elle nous opprime. Voyons voir :

 

Dans une France socialiste

Je mettrais ces fumiers debout

A fumer le scrutin de liste

Jusqu’au mégot de mon dégoût

Et puis debout sur une chaise

Un ordinateur dans le gosier

Ils chanteraient la Marseillaise

Avec des cartes perforées…

Le jour de gloire est arrivé.

 

Vous avez reconnu la chanson de Léo Ferré, « Ils ont voté ». Nous en sommes là aujourd’hui. Ils ont tous des ordinateurs dans le gosier et ils nous chantent tous la même chanson. Ils nous disent tous que le jour de gloire est arrivé. Si je prends un autre exemple, Baudelaire nous conseille : « Assommons les pauvres ! » Pour leur redonner leur dignité. On peut lire Baudelaire, il est très subversif et foncièrement humaniste.

Un certain président de la République disserte sur les pauvres, et c’est sa catin qui l’a provoqué. Il traite les pauvres de « Sans dents ». Vous saisissez la différence avec Baudelaire et Léo Ferré?

Oui, la civilisation mécanique a triomphé. On voudrait ajouter : provisoirement. Car nous sommes bien dans cette sauvagerie dont parle Camus.

 

Léo Ferré, qui c’est celui là ? Vous avez déjà oublié ?

Il existe encore un Forum Léo Ferré. A Ivry sur Seine, ville de gauche depuis les origines de la gauche, et vous pouvez vous déplacer. Retenez la date : le 19 décembre, Elizabeth viendra chanter des chansons écrites en français, comme on n’en trouve plus sur le marché de la connerie institutionnalisée, obligatoire mais pas gratuite.

 

Venez donc participer au sauvetage de la vraie chanson. Française, n’ayons pas peur des mots ! Vous n’aurez pas l’occasion de voir souvent Elizabeth et de l’entendre. Encore que… si on s’y met vraiment, le retour à la civilisation de l’être humain est peut-être possible !... A vous de répondre et d’être nombreux le 19 décembre à 20h30, à Ivry, au Forum Léo Ferré. Réservez dans la « boutique en ligne » de www.elize-chanson.com !

Par Rolland Hénault
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 septembre 2014 6 06 /09 /Sep /2014 09:44

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 septembre 2014 6 06 /09 /Sep /2014 09:39

L’imam Rachid Birbach, une imposture grotesque qui touche déjà à sa fin. Depuis les événements de Gaza, un certain Rachid Birbach s’est fait remarquer après avoir pris des positions ultra-sionistes en se prétendant imam d’Auxerre.

Plus c’est gros, plus ça marche. Certains milieux juifs sionistes se sont amusés à ridiculiser un peu plus la communauté musulmane en mettant en avant lors des manifestations pro-israéliennes un nouvel imposteur : Rachid Birbach. Ce dernier se déclare imam d’Auxerre et ami d’Israël.

Depuis quelques semaines, l’homme s’est fait remarquer dans les milieux sionistes en soutenant corps et âme la politique barbare à Gaza. Malgré les doutes quant à sa fonction d’imam, les médias n’ont pas hésité une minute en le qualifiant d’imam modéré.

Etant donné les proportions que prennent les déclarations de l’imposteur Birbach, les mosquées d’Auxerre ont confirmé ce que tout le monde savait déjà : Rachid Birbach n’a rien à voir avec le culte musulman à Auxerre, de loin ou de près. Les directions des mosquées ont fait savoir qu’elles n’hésiteraient pas à passer par la justice si Mr Birbach continuait à mentir sur sa profession.

Un groupe de musulmans français ont décidé de faire toute la lumière sur Birbach en se déplaçant au Maroc afin de savoir réellement qui est ce nouveau pion des cercles juifs sionistes de Paris.

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 septembre 2014 6 06 /09 /Sep /2014 09:36

                                                          Au "36 MANIERES"
                                                       17, rue du Pont Perrin à Déols

Réservations indispensables : 02 54 27 84 74  ou franforet@orange.fr

 

VENDREDI 5 SEPTEMBRE

 

20h "Le Ciel dans la Peau", avec Odille Lauria, mise en scène d'Anaïs
Cintas- Cie Les Montures du Temps-
 
22H Lecture de "Rose Mexicain" de Luis Ayhllon par une douzaine de compagnons
 de route de La Bolta Compagnie


SAMEDI 6 SEPTEMBRE
 
20h "Chinoiseries" d'Evelyne de la Chenelière avec Romain Blondeau et
 Catherine Roux, mise en scène Francis Labbaye, Création lumière Juliette
 Labbaye, la Bolita Compagnie
 
22h Tentative de concert: Les chansons de Catherine et du Cousin, avec Catherine Roux et Didier
 Paternoster
 
 
DIMANCHE 7 SEPTEMBRE
 
17h Projection du film " ON L'APPELLE PLUS TONTON ...", de Aurélien Ducoudray et Laurent Serra, avec Laurent Serra, Greg Bouillaguet, Alain Roger, Marthe Roudeau.


19h "Canek et les hommes de maïs" d'Ermilio Abreu Gomez, avec Stéphane Fraudet, Francis
 Labbaye, Giovanni Ortega et Michel Thouzeau, La Bolita Compagnie

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Boutique en ligne

PROCHAIN CONCERT

VENDREDI 19 DECEMBRE 2014

Affiche-copie-1-copie-1.jpg

FORUM LEO FERRE

11 RUE BARBES

94200 IVRY SUR SEINE

20h30 - 15 euros

Réserver dans "Boutique en ligne"

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés