Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 10:23

Elizabeth a été hospitalisée en urgence la semaine dernière et opérée d'une péritonite dans la nuit de jeudi. Elle ne pourra pas assurer son concert du vendredi 19 décembre à Ivry au Forum Léo Ferré. Nous en sommes profondément désolés. Les places seront remboursées par courrier dans le courant du mois.


Par EDITIONS DE L'IMPOSSIBLE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:44

Les employés de Fenwal (1) vont bénéficier d’un « sursis ». C’est bien le terme employé par la presse pour désigner la période d’attente avant leur licenciement. Or, le sursis est une peine que l’on inflige à un accusé quand il a des circonstances atténuantes.

Quelles sont donc les circonstances atténuantes des employés de cette multinationale ? Et d’abord de quoi sont-ils coupables ? Quel crime ont-ils commis ?

Réponse : le crime de vivre et de travailler. Décidément, le lexique des multinationales est bien de la novlangue, comme l’a définie Orwell dans « 1984 ». Peu à peu les mensonges s’insinuent dans le langage quotidien. Et on arrive tout naturellement à culpabiliser les victimes des escroqueries patronales. Et les victimes elles-mêmes ne vont plus se rendre compte qu’elles sont des victimes. Sauf si elles décident d’apprendre la langue française, ce qui est le cas pour les employés de Fenwal. Puisqu’ils pratiquent déjà le détournement. Non, pas le détournement d’argent, on laisse ça aux ministres intègres. Le détournement de la propagande du capitalisme libéral, avec cette plantation de croix à la porte de leur entreprise, car ces licenciements vont, effectivement, les conduire à la mort sociale puis pour certains, à la mort tout court (1).

C’est le moment, pour les pauvres, et les futurs chômeurs de rétablir une institution très ancienne : la fête des fous. Je rappelle rapidement en quoi ça consistait : les maîtres prenaient la place des valets et les valets prenaient la place des maîtres. Pour une journée ou deux seulement. Mais souvent, les valets avaient goûté à la vie des maîtres, et ils refusaient de retourner à leur ancien métier d’esclaves.

On pourrait faire pareil avec Fenwal, mais je ne veux pas donner de conseils. Si les employés prenaient vraiment le pouvoir, pour eux ? On ne verrait plus les ministres escrocs bomber le torse à la télévision et faire ces déclarations optimistes en rigolant, et en trinquant à la santé des pauvres électeurs.

On pourrait alors leur faire un vrai procès, et leur dire qu’ils sont condamnés à mort avec sursis. Je crois que ça leur ferait un drôle d’effet. Les chefs de tout poil ne sont pas habitués à la  vraie vie. Ils ont fait une formation de voleur de haut vol.

Ils volent dans les hauteurs, que la justice n’atteint pas.

 

(1) Voir article du 28 novembre 2014

Par Rolland Hénault
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:42

C’est l'affaire «Bygmalion» du chef de l’Etat. La société du frère de l’ancien secrétaire d’Etat Kader Arif a surfacturé des prestations pour la campagne de François Hollande, alors candidat à la primaire du Parti Socialiste. Une affaire qui vient entacher une fois de plus la crédibilité celui que les Français rejettent.

Kader Arif, l’homme trouble

Les révélations s’enchaînent et se ressemblent pour la société du frère de Kader Arif, contraint de quitter le gouvernement suite à des soupçons de favoritisme pour l'attribution de marchés publics.. Selon Mediapart, l’entreprise de communication d’Aissa Arif, qui a récemment travaillé pour le ministère de la Défense et la région socialiste Midi-Pyrénées, a également eu droit aux largesses de François Hollande en 2011 et 2012, alors candidat : l’actuel président aurait versé plus de 700 000 euros à AWF Music, l’entreprise du frère de Kader Arif.

La primaire PS, première étape des malversations de François Hollande

Entre juillet et octobre 2011, lors des primaires PS, une grosse dizaine de factures ont été réglées à AWF Music par… le microparti de François Hollande, «répondre à gauche». Le montant avoisine les 160 000 euros, selon Mediapart.

Toujours selon le site d’information, AWF Music a continué de travailler pour François Hollande en 2012, pour des montants allant jusqu’à 550 000 euros. Les prestations sont variées : organisation de meetings, connexions internet…

Rupture brutale de contrat, l’Elysée, dans l’embarras, ne fait aucun commentaire

Selon Mediapart, à un mois du premier tour en 2012, l’équipe de campagne de François Hollande décide de rompre ses contrats avec l’entreprise. Une rupture qui va coûter cher, en termes de dédommagement : environ 85 000 euros, non pas réglé par le candidat Hollande mais … Par le Parti Socialiste. Cette somme n’a pas été intégrée aux comptes de campagne de François Hollande.

Une enquête judiciaire est toujours en cours. L’enquête se focalise également sur une société détenue par un autre membre de la famille de Kader Arif, dont aurait bénéficié la région socialiste de Toulouse. Coût des contrats ? Plus de deux millions d’euros. A suivre.

Source

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:37

Les élégances démocratiques étant par nature fluctuantes, le président syrien Bachar el-Assad a, cette semaine, les honneurs de Paris Match et en profite pour rappeler certaines vérités gênantes.

La première d’entre elles : sa présence en 2008, à la tribune officielle, sur les Champs-Élysées, lors du traditionnel défilé du 14 Juillet, aux côtés de Nicolas Sarkozy. « Les bonnes relations entre 2008 et 2011 n’étaient pas le résultat d’une initative française. Il y a eu d’abord les Américains qui ont chargé l’administration française, à l’époque, de faire pression sur la Syrie au sujet de l’Iran. Il y a eu ensuite le Qatar qui poussait la France à améliorer ses relations avec la Syrie. Entretenir de bonnes relations avec nous n’émanait donc pas d’une volonté indépendante de la France. Aujourd’hui, les choses n’ont pas changé. Hollande, comme Sarkozy, n’agit pas de son propre gré. »

Voilà qui est plus qu’intéressant, à défaut d’être véritablement étonnant. Nicolas Sarkozy a toujours réglé sa montre sur l’heure américaine ; quant à François Hollande, il n’est pas sujet émérite de la French-American Foundation pour rien…

 Et Bachar el-Assad d’appuyer là où ça fait mal : « Nous traiterons avec tout responsable ou gouvernement français dans l’intérêt commun. Mais l’administration actuelle œuvre à l’encontre des intérêts de notre peuple et de ceux du peuple français. » Et le meilleur pour la fin : « Je ne suis ni l’ennemi personnel ni le rival de Hollande. Je pense que c’est plutôt Daech qui est son rival, puisque leurs cotes de popularité sont très proches. »

Lire l'article


Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:35

PV "à la volée" et vidéo-verbalisation sur tout le territoire, destinées à nous sanctionner en rafale : la résistance s’organise, chez les conducteurs comme dans la police... Lire la suite

__________________________________________________________

La hausse de la mortalité routière, conséquence de la politique du tout-radars

A force de tout miser depuis dix ans sur une politique de répression routière, en négligeant les véritables facteurs d’accidents de la route, les gouvernements successifs ont fini par arriver au résultat contre lequel la Ligue de Défense des Conducteurs les met en garde… Lire la suite

_____________________________________________________

Dos d’âne, ralentisseurs, chicanes : trop, c'est trop !

Ronds-points, dos d’âne, chicanes, feux « casse-vitesse » qui passent au rouge au moindre kilomètre au dessus de la limite autorisée : impossible désormais de circuler sans croiser tous ces équipements. 

Ces "entraves à la circulation" qui vous rendent la vie impossible fleurissent un peu partout, au nom de la sécurité. Pourtant, d'autres solutions radicalement opposées sont possibles. Lire la suite    

Par Ligue de défense des conducteurs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:32

Le projet est sous le coude depuis 2007. Le Groupe Pierre & Vacances projette la réalisation d’un Center Parcs au milieu de la forêt des Chambaran en Isère : 1 000 cottages répartis sur 200 hectares et un bâtiment de loisir de 3,6 hectares, le tout clos d’une enceinte de 2 mètres de haut pour que les bêtes sauvages ne viennent pas perturber la quiétude des futurs vacanciers installés au cœur de la forêt !

Pierre & Vacances bénéficie d’un partenariat privilégié avec les collectivités locales et la région qui investissent 36,5 millions d’euros et lui ont cédé le terrain pour une bouchée de pain (0,30 euro/m2, alors que le prix moyen est normalement de 18 euros).

Les autorisations ont été accordées par le préfet alors que l’enquête d’utilité publique a émis un avis défavorable pour non respect de la loi sur l’eau (site sensible du fait de zones humides, de corridors écologiques, en tête de bassin versant, etc). Les enquêtes d’impact ont été partielles et les mesures compensatoires inadaptées. Le Conseil National de la Protection de la Nature a d’ailleurs rendu un avis défavorable.

L’impact en terme d’emploi est, lui, limité et discutable : 48 % des emplois promis seront des activités de nettoyage avec un temps moyen d’un peu moins de 12h/semaine soit 370 euros/mois.

Enfin, alors que plusieurs recours juridiques sont déposés, le préfet a autorisé le lancement des travaux de déboisement avec la protection des forces de l’ordre (patrouille quotidienne et surveillance aérienne).

Après Notre-Dame-des-Landes et le drame du barrage de Sivens, l’histoire se répète une nouvelle fois et se concrétise par une faillite démocratique et un passage en force des pouvoirs publics locaux.

Les organisations signataires soutiennent la lutte juridique et sur le terrain qui s’organise avec l’association PCSCP (Pour les Chambaran SANS Center Parcs), la ZAD de Roybon, et la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature).

Nous appelons solennellement Madame la ministre de l’écologie à prendre toutes les dispositions pour faire cesser le déboisement du site et arrêter définitivement le projet.

Signataires : Agir pour l’environnement, Attac France, Confédération Paysanne, Les Amis de la Terre, Solidaires

Par Cyber @ction
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:29

Je vous invite à regarder cette vidéo que nous venons d'enregistrer, avec l'équipe de Pollinis.

Je vous y explique comment les abeilles disparaissent, à qui la faute, et comment nous pouvons agir pour arrêter l'hécatombe.

Pour voir la vidéo, cliquer ici.

Par Pollinis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 6 décembre 2014 6 06 /12 /Déc /2014 09:26

Le pouvoir politique et la chanson d’auteur ou d’expression :

http://chansonrebelle.com/dossiers/la-politique-et-la-chanson-d-auteur.html

LIGHT IN BABYLON "Hinech Yafa", une vidéo surprenante et pleine d’espoir:

http://chansonrebelle.com/dossiers/light-in-babylon-hinech-yafa.html

Hommage à Jean-Marc Le Bihan :

http://chansonrebelle.com/spectacles-festivals/hommage-a-jean-marc-le-bihan.html

Réponse du ministère de la culture :

http://chansonrebelle.com/coups-de-gueule/reponse-du-ministere-de-la-cuture-de-fleur-pellerin.html

Mathieu Burnel «L’insurrection est arrivée»

http://chansonrebelle.com/coups-de-gueule/mathieu-burnel-l-insurrection-est-arrivee.html

Un reportage à couper le souffle et à vous mettre en colère, les ricains n’ont pas de moralité :

http://chansonrebelle.com/coups-de-gueule/trop-c-est-trop.html

Une vidéo d’Hervé Akrich «Faudrait qu’il m’arrive quelque chose» :

http://chansonrebelle.com/dossiers/herve-akrich-faudrait-qu-il-m-arrive-quelque-chose.html

Le site vient de franchir le cap des 700 000 visites, je suis heureux :

http://chansonrebelle.com/dossiers/700-000-visites-du-site.html

«Allain Leprest, dernier domicile connu» de Marc Legras :

http://chansonrebelle.com/parutions-cd-/-livres/-allain-leprest-dernier-domicile-connu.html

Un petit dernier pour la route, le 217ème chanteur Laurent berger :

http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/berger-laurent.html

 

Par Gérard Gorsse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 novembre 2014 6 29 /11 /Nov /2014 10:43

Ca veut dire quoi, l’état sauvage ? Ca veut dire qu’elle est trop sauvage pour s’enfermer dans un groupe, dans un parti. Vous savez ce que Prévert a répondu à des recruteurs du Parti communiste ? Oui, vous le savez mais ça fait du bien de le répéter. Il a répondu : « Mais alors vous allez me mettre en cellule ? » Et il a continué son chemin, à côté des communistes. Il n’a pas été un crypto communiste, pas même un compagnon de route. Il a fait son chemin tout seul, Prévert. Et il est allé beaucoup plus loin dans la tête des gens ordinaires.

Alors, pour Elizabeth c’est pareil. Elle n’adhère à rien a priori. Comme Léo Ferré qui n’a jamais voulu signer de pétitions pour appeler à voter. Il n’a pas non plus appelé au boycott des élections. Il a dit : « Vote connard ! »

Elizabeth n’a pas dit vote connard mais elle aurait pu le dire. Elle dit mais sans le dire oui à France Palestine, oui aux malheureux qui sont pas contents, elle dit oui aux déserteurs de tout poil. Elle dit non aux milliardaires, non aux enculeurs du peuple, non aux victimes plus ou moins consentantes qui obéissent à tous les mots d’ordre. Mais elle le dit en chantant, et alors ça change tout. On est passé du slogan à la grande poésie, qui a toujours été chantée, en France. Elle est entrée en résistance contre cette société lamentable, dont les chefs abusent de leurs pouvoirs. Elle n’a pas d’amis dans la police ni dans la magistrature. Elle n’a pas d’amis dans les palais de justice, elle sait que la vraie justice ne réside pas dans un palais. Ni au Palais Bourbon, ni à l’Elysée. Ni chez les yankees, ces faux libérateurs qui ne libèrent les peuples que pour les opprimer davantage, par d’autres moyens.

Elizabeth connaît bien la novlangue de George Orwell. Elle n’en est pas dupe, elle dépiste les escroqueries du langage dont nous sommes imprégnés en permanence, par les propagandistes de la consommation obligatoire.

Mais je deviens assommant, trop didactique. EliZabeth n’est pas assommante. Elle chante et c’est joyeux et plein d’humour. L’humour serait la « politesse du désespoir ». Il n’y a pas de désespoir dans les chansons d’Elizabeth.

Vous pouvez venir sans crainte le 19 décembre 2014 au Forum Léo Ferré à Ivry. Elizabeth y sera. Et elle chantera. Ses chansons d’anarchiste à l’état sauvage. L’état sauvage, c’est le contraire de l’état tout court, avec ses flics, ses bandes ministérielles organisées pour des hold up permanents contre les gens ordinaires.

 

FORUM LEO FERRE : RESERVATIONS 

Par Rolland Hénault
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 novembre 2014 6 29 /11 /Nov /2014 10:40

Les « voyous à capuche » ne s’y trompent pas : ils savent où sont les « caïds ». N’a-t-on pas appris encore tout récemment que, grâce à des accords fiscaux secrets signés depuis 2002 par le Luxembourg, quelques 340 firmes transnationales (et non des moindres : Pepsi, Apple, FedEx, LVMH, AXA, la BNP, le Crédit agricole, la Banque populaire, etc.) ont pratiquement pu échapper à l’impôt, ce qui a fait perdre plusieurs dizaines de milliards d’euros de recettes fiscales aux États sur le territoire desquels elles réalisent leurs bénéfices ? Or, lesdits accords (« tax rulings ») ont été signés avec la bénédiction du nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui, en tant que Premier ministre du Luxembourg, a ainsi couvert de son autorité une vaste opération de spoliation « légale » des États. « Que dire d’une Europe qui prend le visage de M. Juncker, un homme qui, à la tête du gouvernement luxembourgeois, a organisé le pillage fiscal méthodique de tous les autres pays européens ? » 

Lire la suite

Par ELIZABETH
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Boutique en ligne

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés