Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 08:57

L'exil. C'est ce qu'envisageaient sept hébergeurs, dont OVH, au début du mois d'avril pour protester contre le projet de loi sur le renseignement. La société Altern.org, qui ne figurait pourtant pas dans la liste initiale, est la seule pour l'instant à annoncer plier bagages après l'adoption des premiers articles du texte par les députés.

L'objet de la discorde ? La captation en temps réel des données de connexion et leur analyse par les services de renseignement au moyen de boîtes noires. L’utilisation de ces boîtes noires pouvant insinuer le doute chez les cilents et les inciter à se tourner vers d'autres territoires moins intrusifs.

A la suite de cette fronde, le gouvernement a proposé un amendement pour garantir aux hébergeurs qu'il n'y aurait pas d'intrusions massives dans les contenus. Pas suffisant pour Altern.org qui plie vraiment bagages ce jour. Sur son site, on peut lire le message suivant :

Altern ferme... encore

Suite au vote de la loi sur les services secrets à l'assemblée nationale hier #PJLRenseignement, l'hébergeur altern.org ferme ses services le temps de déménager à l'étranger.

Altern.org participe depuis vingt ans à faire du droit à la liberté d'expression une réalité pour les citoyens et résidents de ce pays. Pendant toutes ces années les dirigeants politiques, ceux des grandes entreprises, les notables de tout poil, n'ont eu de cesse que de refermer cette parenthèse de liberté ouverte par internet.

On a bien rigolé en les voyant gesticuler à tenter de bloquer la mer avec des lignes maginot comme l'hadopi. Mais aujourd'hui ils ont trouvé une parade en nous obligeant par la loi a installer au coeur de nos infrastructures des analyseurs sous le controle des services secrets. Ce controle sur les télécommunications appelle à l'autocensure de notre expression publique et annihile notre vie privée sur internet.

Pour nous un seul jour sous écoute globale est un jour de trop. Altern.org refuse la boite noire des services secrets, ferme ses services immédiatement, pour les réouvrir dans quelques jours dans un pays plus respectueux des libertés individuelles.

Valentin Lacambre, @vlacambre

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires