Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 09:43

Le président de la République Française vient de faire entrer quatre nouveaux immortels au Panthéon. Des petits jeunes, en somme, pour ne pas dire des bleus. Ce qui peut chagriner dans cette opération publicitaire, c’est l’absence des autres. De tous les autres, de tous ces français méritants qui n’ont pas gagné le droit d’être exposés dans ce merveilleux monument. On me dit qu’il y fait frais et que bien des héros pourraient contracter un mauvais rhume. Mais ce qui me chagrine davantage, c’est le très petit nombre d’élus qui ont le droit de franchir la porte à partir de laquelle on a gagné la Reconnaissance éternelle de la Patrie. En effet je connais des gens ordinaires qui ont bien mérité de la Patrie. Je pense en particulier aux quatre vingt millions de morts de la dernière guerre mondiale. Non, c’est une erreur ! Si je soustrais les boches, ça fait quarante millions. Mais si j’ajoute les victimes de la guerre de 14, ça rétablit à peu près les chiffres. Bien que la liste soit un peu longue à graver dans la pierre, on peut espérer que les noms seront reportés en totalité. C’est bien la moindre des politesses qu’on leur doive. Evidemment, il sera nécessaire d’engager des travaux d’urbanisme à la hauteur de l’événement. Il suffira d’abattre l’ensemble du cinquième arrondissement de Paris. Et ensuite de dégager les arrondissements limitrophes. On commencera par les jardins du Luxembourg et le palais du même nom. On dynamite l’ensemble après avoir aidé à sortir les vieillards qui squattent ces lieux voués au quatrième âge. Mais attention ! Entrer au Panthéon, ce n’est pas une entreprise aussi facile qu’on croit à première vue. Pour bénéficier pleinement des avantages de votre panthéonisation, il faudra être à jour de vos vaccinations. Il serait regrettable en effet qu’un grand homme, même très méritant, contamine la partie saine des autres grands hommes. Sans compter qu’une pandémie serait vite à craindre, si l’on pense à tous les anciens grands hommes dont le décès est survenu avant la découverte des vaccins. On peut s’interroger aussi en qui concerne la durée de la panthéonisation : « Y a-t-il prescription au bout d’un certain nombre d’années ? Et est-ce qu’on n’est pas viré ? Viré du Panthéon ? Autrement dit, le grand homme est-il éternellement grand ? La patrie est-elle éternellement reconnaissante ? Non, la preuve je la fournis ici. Mirabeau, le grand Mirabeau avait séjourné deux ans au Panthéon. Ensuite il a été déclassé et envoyé à Saint Etienne du Mont. Et remplacé par le grand Marat, victime d’un accident de baignoire. Mirabeau serait encore à Saint Etienne du Mont. Mais il faudrait pour avoir le plaisir de le voir, s’armer d’une pelleteuse et creuser ou faire creuser par des migrants. Pourquoi a-t-il été l’objet d’un déclassement ? Suite à une enquête des Conventionnels. Il aurait trahi la révolution. Vous savez comment sont les gens. Et même en 2015, on pourrait voir des héros déclassés. Moralité : Ne panthéonisons pas des blancs becs qui vont être mouillés dans des affaires. Ne panthéonisons pas Eric Woerth ou Bernard Tapie. Ensuite il faudra les ressortir en catastrophe et les cadavres des grands escrocs dégagent une odeur déplaisante. Evitons de déterrer des cadavres pas frais. Le Panthéon pour tous, mais avec modération.

Partager cet article

Repost0

commentaires