Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 08:27

Six mille, ils étaient six mille, nous dit-on, et même six mille quatre cents, pour être précis, particulièrement méritants, à qui leur entreprise a offert cette semaine une véritable tournée grand-ducale à travers la France. Qu’on en juge : deux nuitées à Paris puis deux nuitées à Nice, dans les meilleurs hôtels, comprenant visite de la tour Eiffel, visite du Louvre, dîners de gala, spectacle nautique, défilé de voitures de collection, parade aérienne… Aussi bien les photos parues dans la presse nous les montrent-elles tout sourire, arborant fièrement tee-shirts et chapeaux aux couleurs de leur groupe. « Ah, dis donc », répétaient-ils dans leur langue, « il s’est pas foutu de nous, le boss ! Merci, M. Li Jinyuan. »

Car, cela va mieux encore en le disant, ce n’est pas un PDG français du CAC 40, si prospères que puissent être ses affaires, qui se serait permis cette démonstration de faste, de puissance et de générosité, digne du capitalisme de papa et destinée aux meilleurs vendeurs du groupe Tiens (qui vaut nettement mieux que deux tu l’auras) diversifié dans la biotechnologie, l’hôtellerie, les services financiers et l’éducation (?). Inconnu jusqu’ici dans notre pays, M. Li Jinyuan est à la tête de la vingt-quatrième fortune chinoise, entièrement acquise à la sueur de son front, et aucun de ses obligés n’aurait eu l’outrecuidance de lui demander si l’origine et les modalités de son enrichissement personnel sont bien compatibles avec les valeurs et les principes du communisme et si, par hasard, il ne régalait pas ses salariés avec l’argent qu’il a gagné sur leur dos. Ces questions n’ont pas cours dans la Chine actuelle, où elles coûtent cher à qui les pose. Il n’en a coûté en revanche que treize millions d’euros – une paille – à M. Li pour organiser le déplacement de ses employés. Quant à lui, il a profité de son séjour pour s’intéresser de près à un vignoble bordelais, mais ce n’est que lors d’une prochaine visite qu’il formalisera cette acquisition et fera l’emplette de la cathédrale Notre-Dame de Paris, d’Areva et des usines Michelin.

Lire la suite

Partager cet article

Repost0

commentaires