Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 08:12

Les investissements étrangers en Israël ont chuté de près de 50 % en 2014, un fait attribué à l’offensive de l’été dernier sur Gaza et à l’impact grandissant des boycotts.

Cette semaine, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a publié son Rapport annuel sur l’investissement dans le monde qui traite des investissements directs étrangers (IDE) – la masse monétaire que des investisseurs de l’étranger introduisent dans un pays pour investir dans des entreprises, construire des usines ou lancer d’autres projets économiques.

Selon le rapport, les IDE en Israël sont passés de 12 milliards de dollars environ en 2013 à tout juste 6.4 milliards de dollars en 2014.

Le chiffre de 2014 semble avoir atteint son niveau le plus bas depuis plus d’une décennie. Les investissements directs étrangers en Israël atteignaient en moyenne environ 9 milliards de dollars par an entre 2005 et 2012.

« Nous croyons que les causes de la baisse des investissements en Israël sont l’Opération Barrière protectrice et les boycotts que subit Israël », a déclaré Roni Manos, un économiste israélien, co-auteur du rapport, au site israélien Ynet.

« L’Opération Barrière protectrice » est le nom qu’a donné Israël à son offensive de 51 jours, l’été dernier, qui a ravagé une grande partie de Gaza et tué plus de 2200 Palestiniens dont 551 enfants.

Suivant la tendance mondiale, les IDE ont baissé dans d’autres pays de la région, mais aucun d’eux n’a connu une baisse aussi forte qu’en Israël. Les IDE ont baissé de 1,7% en Turquie, de 6,8% en Irak, de 4% aux Emirats Arabes Unis et de 9,6% en Arabie Saoudite. Par contre ils ont augmenté de 6,6% au Liban.

L’Iran, qui a subi de lourdes sanctions internationales, a vu ses investissements extérieurs diminuer d’environ un tiers, atteignant un peu plus de 2 milliards de dollars.

« Les touristes ne viennent plus »

La nouvelle de la fuite des investisseurs n’est que le dernier coup porté à Israël suite à son offensive sur Gaza.

En mai, Ynet a révélé une chute spectaculaire du nombre de visiteurs dans le pays dans un article intitulé « Les touristes ne viennent plus en Israël ».

Pendant l’offensive sur Gaza, des organisations de la résistance palestinienne ont considéré comme un succès stratégique important d’avoir pu contraindre à la fermeture du principal aéroport international d’Israël pendant plusieurs jours, portant un sérieux coup à l’économie et à la réputation d’Israël.

Mais, semble-t-il, les dommages durent plus longtemps que la fermeture de l’aéroport.

​Lire la suite

Partager cet article

Repost0

commentaires