Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 10:25

…des agressions des Français dont le patriotisme est exacerbé. A force d’entendre des discours patriotiques. Ils n’arrêtent pas de hurler la Marseillaise, avec un drôle de petit air sadique, à propos du sang gimpur. Est-ce que mon sang est pur ? Je porte un nom suspect, Hénault, ça vient du germanique, ça vient des boches. Ca vient du 5ème siècle aussi avec les Huns les Vandales, les Ostrogoths les Visigoths les Ostrobigots… ils sont en train de monter les français contre les boches dans mon genre. Pourtant je me suis tenu tranquille pendant plusieurs siècles. A peine si j’ai participé aux Croisades vers le 12ème siècle. Avec Godefroy de Bouillon Gras. Après je me suis écrasé. Je suis même entré dans la Résistance, brigade Charles Martel, si, ça existe. Mais je lis dans le regard des Français, une petite étincelle qui peut conduire à un très grand incendie… et si d’autres étaient encore plus français que moi ? Plus blonds que moi ? Je les vois tous, tous ces témoins des attentats, ils entonnent des Marseillaises et d’autres chants patriotiques. Ah ! Ils n’ont peur de rien ! Ils n’ont pas froid aux yeux ! Quand je les aperçois à la télévision, bien protégés par leurs gardes du corps, je tremble ! Et s’ils sortaient de l’écran ? Pourtant j’en ai vu, des tueurs en séries, quand je faisais mon service militaire. Mais ces Français que l’on voit à la télévision m’ont l’air d’être d’une autre trempe. Ils sont tellement sûrs d’eux que je ne parviens pas à réprimer un mouvement de panique ! Et s’ils allaient, les Français, m’égorger avec leurs grands couteaux de cuisine au lieu de continuer leurs préparations culinaires, pour les émissions de la télé. Ou peut-être me fusiller, je ne tourne jamais le dos devant un Français. J’ai peur que plus tard on m’érige un monument. Du genre « Victime de la barbarie boche » comme j’en vois encore souvent dans la France profonde. Seulement il y aura, sur le monument : « Victime de la barbarie française ». En grosses lettres déshonorantes et si ça se trouve, elles clignoteront, les lettres. Alors, je préfère qu’on m’accompagne avec des Marseillaises à fond la caisse et des multitudes de drapeaux qui flottent au vent !

Partager cet article

Repost 0
Publié par ROLLAND HENAULT
commenter cet article

commentaires