Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 10:00

Je me souviens de mon grand père à l’époque des grandes glaciations… Il se tenait bien droit en bout de table. Quand il avait chaud il suait à grosses gouttes et il s’essuyait le front d’un revers de main. Mais la sueur se congelait aussitôt, pensez donc, avec la température ! Alors ça ruisselait partout de petites billes très brillantes.

Parfois, quand il s’accoudait trop longtemps sur la table en glace, ses avant-bras restaient collés par le gel. Ma grand-mère, qui était aussi du voyage dans les pays glaciaires, lui faisait alors une remarque :

- Alphonse, attention à ton paletot ! Tu vas encore le déchirer !

Alphonse répondait :

- Je te cueillerai une stalactite, et tu la repriseras avec un fil de la vierge…

Alphonse avait réponse à tout. Quand il parlait, ça faisait de grosses bulles qui embrumaient sa moustache givrée. On aurait dit un père Noël, sauf que lui c’était de la vraie glace, du vrai givre, du vrai froid glacial.

A l’époque de la grande glaciation, il y avait des stalagmites qui s’élevaient du plancher, et des stalactites qui pendaient du plafond.

Elles pendaient au-dessus de nos têtes et notamment quand on mangeait. Mais c’était juste une blague pour nous faire peur. Et on n’avait pas peur, on savait que c’était pour de rire.

A l’époque de la grande glaciation on riait beaucoup. On avait des rires congelés sur la figure.

C’était un paysage proprement féerique. Les fées étaient d’ailleurs congelées et on les plaçait un peu partout dans la caverne à cause de leur pouvoir surnaturel.

En effet la table, entièrement fabriquée par un artisan en glace, aurait dû logiquement fondre à partir de zéro degré. C’est ce qui est dit dans les ouvrages spécialisés. Mais il est dit également, dans les mêmes ouvrages spécialisés, qu’à partir de zéro degré, l’eau se transformait en glace. Si bien que le phénomène de la fonte se produisait en même temps que la transformation en glace. Du coup, ça faisait match nul. Et la vie était très stable à l’époque de la grande glaciation. Contrairement à ce qu’on croit en général.

On croit généralement que les maladies proliféraient, en particulier les sangs glacés. Les chauds et froids.

Mais on oublie que la chaleur n’existait pas. Il est vrai qu’on peut se demander comment les hommes de cette époque parvenaient à vivre dans le confort.

Et comment fonctionnaient les chaudières.

C’est très simple. L’homme s’était adapté au changement climatique. La température du corps humain s’était établie très au-dessous de zéro degré.

Les chaudières avaient été recyclées en refroidisseurs, qui dispensaient une froidure très saine et peu favorable à l’éclosion des microbes.

Les mâles et les femelles éprouvaient des sentiments, mais ils échangeaient des regards glacés. Les parties génitales des hommes ressemblaient à des chocolats glacés.

Les femmes adoraient sucer des chocolats glacés.

Le paysage extérieur était entièrement blanc, à cause du givre et de la neige. Les feuilles des arbres et l’herbe des prés, et les blés eux-mêmes, offraient un spectacle prodigieux.

Aussi beaucoup d’artistes, les peintres en particulier, s’étaient recyclés dans l’art contemporain. La peinture blanche était la règle.

On payait d’ailleurs les grands artistes avec des chèques en blanc.

Ah ! C’était une drôle d’époque que l’époque des grandes glaciations.

Partager cet article

Repost 0
Publié par ROLLAND HENAULT
commenter cet article

commentaires