Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 10:12

Un scandale sexuel majeur pourrait se tramer à Hollywood, a prévenu l'acteur Elijah Wood (Frodon Sacquet dans la trilogie Le Seigneur des Anneaux) dans une interview au Sunday Times, ce dimanche. Son ampleur pourrait être égale à celle du scandale Jimmy Saville en Grande-Bretagne, du nom de ce présentateur de la BBC accusé de centaines d'agressions sexuelles sur des mineures, a-t-il indiqué.

Il assure que des jeunes acteurs ont été sexuellement abusé par des "vipères de l'industrie". Si lui-même dit avoir été protégé de ces agressions par sa mère, il assure "avoir été entraîné dans des endroits sombres" ce qui lui a fait prendre conscience "que ces choses continuent probablement aujourd'hui". "Si vous êtes innocent, que vous savez peu de choses sur le monde et que vous voulez réussir, des gens avec des intérêts parasites vous verrons comme une proie. Ce qui me chagrine avec ces situations, c'est que les victimes ne peuvent pas s'exprimer aussi fort que les gens qui ont le pouvoir", dit-t-il.

"Ils peuvent être écrasés et voir leur vie irrémédiablement détruite".

"Il y a une face cachée" d'Hollywood, assure-t-il. "Si vous pouvez l'imaginer, c'est que cela s'est sûrement passé".

Elijah Wood n'est pas le premier à dénoncer un scandale d'abus sexuels à Hollywood.

Anne Henry, co-fondatrice de l'association Bizparents, un groupe d'aide pour les enfants acteurs, estime que Hollywood abrite une centaine de pédophiles actifs. Selon elle, un "tsunami" de plainte va émerger. Les trois quarts des enfants acteurs qui "finissent mal" ont été victimes d'abus sexuels, assure-t-elle.

Corey Feldman, qui enfant a joué dans Les Gremlins ou Les Goonies, a temoigné en disant avoir été "entouré" d'agresseurs sexuels lorsqu'il était adolescent. Il a ensuite connu des problèmes d'alcool, de drogues, ainsi que des troubles mentaux.

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires

Le pédagogue 16/10/2017 17:37

Le pédagogue :


De temps à autre, certains et certaines, font semblant de découvrir que dans le milieu du cinéma par exemple, et dans d’autres, c’est le règne du sexe et de la débauche sans frontière. Ils jouent à s’en « offusquer ».
Parmi eux, des imposteurs s’agitent, et veulent faire croire qu’ils « condamnent » les effets de ce dont ils sont la cause.
Des médias sont chargés de disserter sur ce que beaucoup n’ignorent pas.
Dans les aires de turpitude de ces imposteurs en effet, c’est la baise, encore la baise, toujours la baise.
Des hommes et des femmes font de cette baise l’un des principes fondamentaux de leur parcours.
Des « scandales », généralement programmés et orchestrés, con-tribuent à alimenter et à entretenir l’illusion de « l’égalité devant la loi qui défend l’intérêt général » !
Parfois, des accusations d’agressions sexuelles, de viols, et autres crimes sexuels, tentent de faire admettre que des imposteurs se préoccupent de « la morale » !
Ces imposteurs, amateurs des orgies, des enculeries, et autres explorations anatomiques auxquelles ils font participer des animaux, adeptes de la « promotion » canapé, de l’adultère, et autres.
Cependant dit l’amoral de gauche, du centre, de droite, et d’ailleurs, ce sont les « zabus » qui sont condamnables !
Ainsi, « le tintamarre » au sujet des agissements de débauchés connus, fait partie, dans beaucoup de cas, du « folklore » de la débauche, et ne vise surtout pas à s’attaquer à ce fléau.