Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 09:45

Les albums de ces chanteurs populaires ont été parmi les plus financés par la SCPP, société de producteurs de musique, grâce à un fonds destiné à aider les jeunes artistes qui ont besoin de lancer leur carrière.

Le site Le Lanceur a publié un classement indiquant les jeunes musiciens les plus aidés en 2015. On est quelque peu surpris de tomber sur Charles Aznavour, 92 ans dont la carrière a débuté il y a plus de 70 ans. Il a touché plus de 166.000 euros pour son album Encores.

On retrouve aussi le vieux rocker Johnny Hallyday, 73 ans qui a touché une subvention rondelette de 115.000 euros pour De l'amour. Chimène Badi, première du classement, a reçu la coquette somme de 184 912 euros avec son album Au-delà des maux. Ce sont sûrement des petits jeunots qui ont besoin de soutien financier pour lancer leur carrière...

Les stars se partagent 60% du gâteau

Cet argent leur a été attribué par la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP). Cet organisme a pour mission de gérer des droits des producteurs de musique. Son but: «favoriser le renouvellement de la création musicale grâce notamment à l'émergence de nouveaux talents». L'aide aux projets de démarrage ou de redémarrage de carrières figure également parmi les missions principales de la société civile.

Tiré d'une partie des bénéfices censés revenir aux producteurs, ce fonds d'aide prévu par la loi a pour but de répondre à une logique autre que le seul principe de rentabilité. L'argent doit être reversé aux artistes qui créent des œuvres musicales ou cinématographiques qui ne touchent pas forcément le grand public.

Une intention louable qui a été visiblement détournée de son objectif puisque la SCPP favorise en réalité les artistes ayant signé chez des majors comme Universal Music, qui cumule 3 millions d'aides, Sony Music qui en reçoit 1,5 million, ou Warner Music avec 1,4 million d'euros. Le Lanceur note d'ailleurs que ces trois multinationales siègent au conseil d'administration de l'entité.

Toutefois, la société n'en oublie pas d'aider les jeunes talents, principalement via un autre mécanisme, les aides sélectives, versées sur dossier et qui représentent 2,8 millions d'euros… sur les 9,4 millions d'aides versées par l'organisme...

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires