Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 09:43

L’ambassade du Qatar était devenue une sorte de « banque, d’agence de voyage, de boutique du père noël ». Christian Chesnot, co-auteur de Nos très chers émirs dénonce dans ce livre à paraître les « dérives » de certains politiques dans leurs relations avec le Qatar. Parmi eux, le journaliste cite le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen ou encore Rachida Dati. D’après les deux journalistes, l’ancienne garde des Sceaux aurait ainsi réclamé « 400.000 euros pour son association ».

Si ces deux derniers ont annoncé déposer plainte après les allégations des deux journalistes, Christian Chesnot a défendu jeudi sur BFMTV son enquête. « On a quand même enquêté pendant deux ans, on ne tire pas ces noms d’un chapeau par hasard », a-t-il assuré. Indiquant que la liste des élus mentionnés dans le livre n’était pas « exhaustive », le journaliste a précisé avoir derrière ces révélations « des éléments probants, étayés, des mails, des courriers ». Certains considéraient l’ambassade comme une boutique du père noël », insiste-t-il.

Selon lui, l’affaire serait d’ailleurs également remontée jusqu’au pouvoir à Doha. « L’ambassadeur a fait remonter tous ces comportements et à Doha on lui a dit surtout tu ne cèdes pas et surtout tu ne payes rien », a-t-il poursuivi.

Lire l'article

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires