Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 09:38

En juillet dernier, le suicide d'un facteur avait révélé l'état critique de la situation. Charles Griffond, salarié depuis 34 ans de l'entreprise, avait mis fin à ses jours en incriminant le groupe dans deux lettres laissées derrière lui. «Depuis quelques années, La Poste a petit à petit détruit ses employés, les vrais postiers, ceux qui avaient le contact avec les gens, écrivait-il. Alors bougeons avec La Poste et mourrons grâce à La Poste».

Charles Griffond n'est malheureusement pas un cas isolé. Neuf facteurs se seraient suicidés ces trois dernières années, précise RTL, et cinq auraient réchappé à une tentative de suicide sur le lieu de travail. En cause, des réorganisations - mal gérées - au sein de La Poste. En dix ans, la fréquentation des bureaux de postes est passée de 2,7 millions de clients par jour à 1,6 million. En 2014, 992 bureaux de postes ont connu une activité d'une heure par jour ou moins… Une baisse d'activité qui entraîne aussi une baisse d'effectifs, impactant directement les postiers. «Je n'ai jamais fini à l'heure, témoigne ainsi à RTL un facteur en CDD aujourd'hui en arrêt maladie pour burn-out. Je sortais de cet enfer, il était midi et je savais que je n'avais pas encore fait le quart de ma tournée. Et donc vous pleurez», explique-t-il, alors qu'il réalisait en moyenne quatre heures supplémentaires -non rémunérées pour pouvoir venir à bout de sa tournée.

Ça n'est pas la première fois que les conditions de travail au sein de La Poste sont pointées du doigt. En 2014, le syndicat Sud-PTT s'inquiétait déjà des réorganisations «incessantes», qui «accentuent le caractère pathogène des organisations de travail». En 2013, suite au suicide d'un cadre de la direction de la communication, le cabinet Catéis soulignait dans un rapport l'état de santé «préoccupant, voire inquiétant sur les derniers mois» d'une partie des personnels de la direction de la communication.

​Lire l'article

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires