Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 10:02

Je me souviens d'Argos, le compagnon d'Ulysse, qui attendit vingt ans le retour de son maître.

 

Je me souviens qu'il était sur un tas de fumier, et qu'il avait contracté toutes sortes de maladies de la peau.

 

Je me souviens qu'Argos était enfermé aussi dans un petit livre bleu. Néanmoins il ne se plaignait jamais. Je me souviens qu'Argos avait attendu vingt ans, sans éprouver la moindre angoisse, sans éprouver le sentiment de solitude..

 

Je me souviens de son frère en littérature, le chien du vieux Salamano, dans "l'Etranger". "L'Etranger" de Camus (Albert). Je me souviens que c'était un Epagneul, je me souviens mais laissons la parole à Albert Camus :"Quand le chien a oublié, de jouer son rôle : "Ils ont l'air de la même race… Quand le chien ne lui en laisse pas le temps, l'épagneul semant derrière lui une traînée de petites gouttes… Salamano était en train alors il est encore battu, il lui disait, le vieux Salamano : "Salaud! Charogne! et le chien gémissait." J'ai parlé plus fort. Alors sans se retourner il m'a répondu avec une sorte de rage rentrée : "Il est toujours là". Puis il est parti en tirant la bête, qui se laissait traîner sur ses quatre pattes, et gémissait. » (l'Etranger, pages 31 et suivantes). En plus je suis un peu son proxénète puisqu'il m'a permis de rédiger ce « Mémoire » sur Kafka et sur Camus : "L'homme moyen devant la société moderne." Et j'ose même dire que j'ai obtenu une mention Très Bien, et tout ça grâce à l'Epagneul du vieux Salamano.

 

Je me souviens de Négro le chien de Marius Jacob, qui avait demandé pour lui la légion d'honneur.

 

Je me souviens des aboyeurs de caserne. Je me souviens d'Albane qui avait fait l'éloge, au nom du féminisme, avec ce titre: "Des femmes à la caserne".

 

Je me souviens de Jean Marc Raynaud ( Editions libertaires) qui avait disposé un panneau :" Attention maître méchant ! Attention chiens inoffensifs".

 

Je me souviens de Marius Jacob, qui avait demandé et obtenu la légion d'honneur pour son chien Négro.

 

Je me souviens qu'on ne refusait rien à Marius.

 

Je me souviens de Paul Nizan écrivant les "chiens de garde". Et il n'en n'a pas été récompensé. Puisqu’il est mort à la guerre en 1940 après avoir publié les Chiens de Garde. Paul Nizan n'a pas fait long feu, il est mort à la guerre et voilà ses dates: 1905-1940.

 

Je me souviens "des chiennes de garde". Et depuis que je connais l'origine de leur surnom, je trouve qu'Isabelle Alonzo est jolie.

 

« Je chante le chien crotté, le chien sans domicile, le chien flatteur, le chien saltimbanque, le chien dont l'instinct, comme celui du pauvre, du bohémien et de l'histrion, est merveilleusement aiguillonné par la nécessité, cette si bonne mère, cette si vraie patronne des intelligences ! » (Baudelaire, « Petits poèmes en prose »)

Partager cet article

Repost 0
Publié par ROLLAND HENAULT
commenter cet article

commentaires