Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 09:40

Alors qu’un amendement anti-radars, porté par la Ligue de défense des conducteurs vient d’être déposé et cosigné par plusieurs dizaines de députés, le gouvernement annonce … que le racket va se poursuivre !

Les recettes issues des contrôles automatiques devront rapporter près de 850 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 25 % ! Ainsi en a décidé l’actuel gouvernement. Cette annonce du pouvoir en place de voir augmenter et le nombre des radars sur les routes et les revenus qui s’en dégagent va encore faire hurler les automobilistes. « On voit bien que c’est une pompe à fric », explique Maitre Jean Baptiste Iosca, avocat spécialiste en droit routier.

Le parc actuel de 4.450 radars devrait passer à 4.700 d’ici à 18 mois. Selon l’avocat parisien, les automobilistes doivent et peuvent s’opposer à cette nouvelle initiative du gouvernement en allant devant les tribunaux et en faisant casser les procédures. « Légalement, on a la possibilité de contester. C’est là que la guerre se joue, devant les tribunaux ! » explique Maitre Iosca, très remonté, comme des millions d’automobilistes, estimant qu’il s’agit d’un racket légalisé. « Il faut se battre contre ce système ! »

Globalement, les Français conduisent de mieux en mieux. Hors caméra, beaucoup de gendarmes et de policiers expliquent que si le nombre des accidents et des tués sur la route s’est effondré, c’est bien plus en raison des progrès technologiques des véhicules que de la multiplication de la répression routière. Dans un entretien qu’il nous avait accordé en exclusivité, l’ancien pilote de rallye Bernard Darniche nous avait également tenus les mêmes propos. Maitre Jean Baptiste Iosca estime que les radars ne sont en réalité « qu’un impôt routier, ça s’arrête là ! Il faut rentrer de plus en plus d’argent, c’est tout ! Mais il n’est pas question de se laisser tondre ! »

 

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires