Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 10:09

Après plusieurs mois de débat, le comité d’éthique britannique vient de donner son autorisation à la conception de bébés éprouvettes à partir de l’ADN de trois parents, un père et deux mères. Une révolution morale qui a pour prétexte l’amélioration de la santé publique.

Le Royaume-uni devient ainsi le premier pays où l’État donne l’autorisation de bouleverser la famille et la filiation non seulement par le biais de la loi mais par celui de la biologie. Les députés anglais ont approuvé la chose dès février 2015, mais un processus d’un an et demie a dû être suivi pour lasser les résistances. Au mois de novembre un « comité d’experts indépendants » (indépendants de quoi, nommés par qui et comment ?) a recommandé une « adoption prudente  » (un bouleversement modéré, une mise à mort provisoire). Aujourd’hui le comité d’éthique britannique a donné son feu vert « prudent et pas enthousiaste  », selon Sally Cheshire, présidente de l’Autorité de régulation de l’assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie (HFEA). Malgré les précautions hypocrite de langage, la chose est bien entérinée, et, selon la même Sally Cheshire, « c’est une décision historique et je suis sûre que les patients prêts à bénéficier de cette technique seront ravis  ».

 

Des éprouvettes pour un bébé, un père et deux mères

Le prétexte mis en avant par les partisans de cette révolution qui change le rapport à la vie et à la famille de l’humanité est en effet la lutte contre une maladie fort rare. Comme dans toutes les grandes révolutions éthiques récentes, il y a un raisonnement à la limite qui joue sur de très petites minorités conjugué à l’exploitation de la sentimentalité. Ici,  la « souffrance  » d’une centaine de couples par an. En effet, environ 125 bébés naissent chaque année en Grande-Bretagne avec un dysfonctionnement mitochondrial transmis par la mère, et la conception de bébés éprouvettes devrait permettre de résoudre ce problème.

Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires