Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:48

Il est communément admis que les services américains sont entrés en Europe par l’Italie, ce dès la période MUSSOLINIENNE (1925-1943).

Les Mafias italiennes ardemment combattues par ce régime fasciste ont demandé le secours de leurs cousins américains, qui avaient déjà établi de sérieuses relations avec les services secrets américains (pour l’anecdote, une partie du Plan CONDOR en Amérique du Sud a été exécutée par les mafias américaines).

Ainsi, les Mafias italiennes en guerre avec Mussolini ont pu trouver un concours précieux du côté américain.

A la libération, l’Italie est largement pénétrée par ses réseaux. On se souvient des liens entre la mafia et la Démocratie chrétienne. On ne s’étonnera pas de voir les bases américaines de l’OTAN trouver en Italie – notamment à Naples – un accueil « secure ». C’est la terre de la Camorra.

Inutile ici de s’attarder sur le séjour à Naples de Lucky Luciano (Cosa nostra américaine), puis la découverte de la Loge P2, les liens avec le Vatican contaminé et le rôle des réseaux opérationnel de la CIA qui, durant des décennies, vont fomenter des attentats sous fausses bannières pour invalider la progression du parti communiste italien (PCI) et ainsi assurer la domination d’une démocratie chrétienne gangrénée.

Examinons si vous le voulez bien l’implantation en France.

La présence américaine en France résulte de l’action de l’OSS (Of Spies and Stratagem – recueil de renseignements et organisation d’opérations). Créé en 1942, l’OSS est une sorte de légion étrangère, qui recrute Américains, Turcs, Français, Lituaniens, Allemands, des prêtres, des Francs-maçons, des libertaires et des anciens de brigades internationales dans la lutte antinazie.

Les cellules OSS implantées en Europe offrent un réel outil qui – à la Libération– aurait pu jouer un rôle essentiel notamment dans le projet d’administration de la France par les américains – le projet AMGOT– auquel s’opposa fermement le général de Gaulle.

Si l’OSS disparait en 1945, Truman approuve en 1946, la création du Central Intelligence Group (CIG) dans un contexte naissant de guerre froide.

Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires