Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 10:29

"L’exception de parodie" qui établit que l’auteur d’une chanson, en l’occurrence "Cho Ka Ka O", ne peut interdire "la parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre", n’a pas tenu pour le juge : Dieudonné ne pourra plus chanter Shoananas.

L’humoriste a été condamné au bénéfice de l’auteur de la chanson interprétée par Annie Cordy dans les années 80. André Tabutin demandait 400000 euros de réparations à Dieudonné pour avoir parodié son "œuvre", et pour en avoir fait une chanson de "propagande antisémite". 

Il a obtenu de la "justice" 20000 euros, 15000 en dommages et intérêts et 5000 au titre de l’article 700 (frais d’huissier et d’avocat).

 

Quand j’ai appris ce verdict, je me suis dit que les paroles de la chanson devaient être salement injurieuses pour valoir une telle amende. Eh bien jugez vous-mêmes :

 

Shoah Nanas

Shoah Nanas

Si tu me prends par la Shoah

Moi je te prends par l'ananas

Shoah Nanas

Sho Sho Shoah Bricot

Il ne faut pas oublier

Alors pourquoi j'oublierais ?

Y a moyen d'un petit billet

Le billet dans le porte-monnaie

Shoah Nanas

Shoah Bricot

 

J’adresse donc une requête à Dieudonné : « S’il te plaît, parodie une de mes chansons, je te poursuivrais en justice et ça fera du bien à mon compte en banque ! »

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires