Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 11:05

La banque centrale d’Allemagne a terminé le rapatriement de la totalité des stocks d’or dont elle disposait à Paris. Le même mouvement est en cours aux Etats-Unis en vertu des réclamations formulées depuis 2012 par les eurosceptiques allemands.

La Bundesbank, la Banque centrale allemande, a annoncé le 23 août qu'elle avait terminé de ramener à Francfort les 374 tonnes d'or qu'elle possédait dans les coffres de la Banque de France.

Cette quantité d'or correspond à 11% de la totalité des réserves aurifères allemandes. Effectuée dans le secret le plus total, cette opération, qui devait s'achever en 2020, aura tout de même coûté la bagatelle de 7,7 millions d'euros à la Bundesbank.

Par ailleurs, Berlin a également rapatrié 300 tonnes du plus précieux des métaux lui appartenant des coffres de la Réserve fédérale américaine de New York.

Cette annonce met en évidence une particularité de l'Allemagne : totalement dépourvue d'or à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le pays a lentement constitué des stocks à partir de 1951, avant de les répartir sur d'autres territoires que le sien au cours de la Guerre froide, de crainte d'une agression soviétique.

Le pays détient actuellement le deuxième plus gros stock du précieux métal dans le monde après les Etats-Unis, soit 270 000 lingots pesant chacun 12 kg, équivalant à 120 milliards d'euros.

Cette question des réserves d'or à l'étranger avait donné du grain à moudre au camp eurosceptique allemand en 2012, qui s'était saisi de ce sujet pour réclamer un audit des quantités d'or détenues par la Bundesbank et leur retour sur le territoire national.

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires