Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 11:08

Il semblerait que le projet d’un haut sommet Israël-Afrique prévu le mois prochain se soit effondré devant l’opposition croissante des gouvernements africains.

The Jerusalem Post racontait lundi que le sommet, qui devait se tenir dans la capitale togolaise Lomé, « a été annulé à la suite de menaces de boycott de la part d’un bon nombre de pays, et de pressions contre l’événement venues des Palestiniens et des pays arabes ».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé que le sommet avait été «reporté» mais, comme le faisait remarquer le journal, aucune date alternative n’a été annoncée.

De plus, i24 News d’Israël a évoqué comme une inquiétude l’instabilité politique au Togo, où les forces de sécurité ont essayé de violemment réprimer les manifestations contre 50 ans de pouvoir de la famille du président autocrate de l’État ouest-africain Fauré Gnassingbé.

Ce sommet devait être le couronnement de l’offensive de charme du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en Afrique.

Les organisateurs ont dit que devaient y participer deux douzaines de chefs d’État, 150 sociétés israéliennes ainsi que des représentants de pays qui n’ont aucune relation diplomatique avec Israël.

Mais la poussée israélienne ne s’est pas faite sans contestation.

L’Afrique du Sud a indiqué le mois dernier qu’elle boycotterait le sommet et a encouragé les autres gouvernements à faire de même.

Le Soudan, le Maroc l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie ont également décidé de boycotter l’évènement.

En juin le roi du Maroc Mohammed VI a boycotté un sommet au Liberia de l’organisation régionale ouest-africaine ECOWAS parce que Netanyahu y était invité.

 

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires