Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 10:19

Une quarantaine de salariés des Carrefour de Rennes, Langueux, Saint-Brieuc, Quimper et Laval se sont rassemblés samedi à Rennes au centre commercial Alma, à l’entrée du supermarché.

Ils ont organisé, depuis l’ouverture à 9 h, un barrage filtrant, créant un gros ralentissement à l’entrée du supermarché. Les clients étaient invités à signer une pétition. 

L’opération donna lieu à quelques moments de tension, certains clients impatients tentant de se frayer un chemin jusqu’aux rayons.

A 13 h, l'opération était toujours en cours. Elle devait durer toute la journée.

La police était également sur place.

Vendredi, quelques dizaines d’employés s’étaient aussi rassemblés à Lomme, Courbevoie. À Givors, près de Lyon, une centaine de salariés du groupe ont investi le magasin au milieu des clients qui faisaient leurs achats, selon la CGT.

 

Pour la CGT, qui avait déjà manifesté devant le siège du groupe à Massy (Essonne) le 7 décembre, il s’agit de « dénoncer le manque d’effectifs actuel et la détérioration des conditions de travail dans toutes les enseignes du groupe Carrefour, les passages en franchise ou en location gérance, les restructurations et les suppressions de milliers d’emplois du Plan Bompard ».

Le PDG du groupe, Alexandre Bompard, doit présenter le 23 janvier un « plan de transformation », annoncé initialement avant la fin de l’année, pour redresser des résultats moroses.

Tous les syndicats représentatifs (FO, CFDT, CGT et CFE-CGC) s’attendent à des mesures drastiques chez le géant de la distribution qui employait près de 118 000 salariés en France fin 2016. Mais seule la CGT a avancé le chiffre d'« au moins 5 000 » postes qui pourraient être supprimés dans les années à venir, voire « 10 000 postes » menacés, soit près de 10 % des effectifs.

 

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires