Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2018 6 27 /01 /janvier /2018 12:41

A PSA Mulhouse, l’hémorragie se poursuit. La direction prévoit la suppression de 177 emplois dans le cadre des « ruptures conventionnelles » si chères à Macron, à la CFDT et au MEDEF.

Voici plusieurs années, que PSA « dégraisse » sur le site de Mulhouse. De 8 400 salariés en CDI début 2011, il n’y en a plus que 5 200. Le but poursuivi est clair : après avoir quelque temps penché pour le « produire en France », PSA – bien que partiellement détenu par l’Etat – veut imiter Renault et délocaliser largement la production.

Quand au sait que le groupe PSA a engendré 4,5 milliards d’euros de bénéfices* en deux ans et demi, comment accepter la suppression de centaines d’emplois alors qu’il y à des centaines de milliers de chômeurs à la recherche d’un emploi ? Et comment accepter la nouvelle vague de désindustrialisation en vue de notre pays qui accompagnera inévitablement la grande braderie à l’étranger d’Alsthom, de STX ou d’Airbus ? Casse de la classe ouvrière, casse de la nation, « en marche » vers la régression du pays !

 

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires