Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2018 6 23 /06 /juin /2018 10:30

Chers contemporains !

Permettez-moi de vous féliciter d’abord pour votre exceptionnelle faculté d’obéissance ! Vous n’êtes pas des pauvres types, des couilles molles, des vagins secs.

Vous n’êtes pas des obéisseurs, des suiveurs d’abrutis congénitaux, des mous du disque dur !

Non, vous êtes conviviaux. C’est une qualité, quand on pense aux lamentables gamins qui furent résistants au nazisme, résistants à leurs patrons, et qui serraient fâcheusement les fesses à chaque fois qu’on cherchait à les sodomiser. Vous avez compris qu’il ne faut jamais offrir de résistance, qu’il faut être poli et lisse. Que vos prédécesseurs étaient lamentables !

Sommes-nous contemporains ? Je n’en doute pas, puisque nous vivons le même temps. Ah ! que je voudrais avoir votre faculté d’obéir à tout sans douleur !

Je me demande parfois de quel trou de la sécu vous sortez, et au nom de quelle merde hygiénique vous empuantissez l’hexagone, qui fut le berceau (ah ! les berceaux de l’an 2000 !) des grandes révolutions.

Chers contemporains, vous ne redoutez pas la gastro-entérite chronique, la chiasse et la trouille du gendarme, vous adorez les ordres, les propagandes, les slogans !

Vous adorez les foultitudes organisées, les conglomérats de crétins agglutinés devant le pape, devant Zidane, devant le téléthon, devant les pédés en marche, les enculés à la file indienne !

Vous aimez le mauvais alcool, la came trafiquée, le loisir organisé, la vacance macabre avec photos à l’appui ! Vous savez ne pas être difficile !

Vous aimez l’obéissance passive, l’obéissance active, et vous obéissez tellement fort, de vous-mêmes, que le pouvoir n’a plus besoin de vous donner des ordres. Vous l’avez bien baisé, le pouvoir, il n’a même plus besoin d’exercer sa force !

Vous le devancez par votre merveilleuse lâcheté, en sortant, de vous-mêmes, hors de vos propres domiciles que vous payez à crédit, pour fumer dehors le tabac que l’état vous interdit de fumer partout et vous oblige à acheter en même temps ! Et vous applaudissez des deux mains, parce que vous n’en avez pas trois !

Et vous achetez les bagnoles que l’état vous interdit de conduire, et tout ça, à tempérament, ah ! vous avez un formidable tempérament d’acheteurs !

Vous êtes des survivants à crédit ! des étrons de très petit calibre, des mini-merdes de trottoir !

Vous êtes prêts à vous ramasser de vous-mêmes, avec une petite pelle et un balai, pour vous jeter ensuite dans le récipient prévu à cet effet !

Tout seuls, sans aucune intervention extérieure !

 

ROLLAND HENAULT

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lomard 23/06/2018 15:01

Je viens de prendre connaissance de votre lettre ouverte entièrement d'accord le plus triste il y a une résignation pour certains et individualiste pour d'autres nous sommes des veaux ! ! ! !