Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 09:53

Jeudi 14 juin en soirée, Youtube a décidé de fermer la chaine Youtube de TV Libertés (qui a réouvert une chaine de secours dans la foulée) . La chaine a réagi cette nuit dans un communiqué, cinglant, en cette période de censure.

« Un seul mot d’ordre : passer maintenant par notre site tvlibertes.com. Nos techniciens vous permettent d’ores et déjà de retrouver les programmes de la journée de ce jeudi 14 juin, dont le Journal télévisé. Nous ne nous laisserons pas faire ! Merci de votre soutien. Plus que jamais, nous avons besoin de votre aide ».

La censure visant les chaines alternatives se multiplie sur Youtube, comme sur d’autres réseaux de la matrice. Début juin, c’était ainsi la chaine ERTV d’Alain Soral qui était fermée par Youtube.

Martial Bild nous explique ce qu’il s’est passé : « YouTube a bloqué la diffusion du Journal Télévisé du jeudi 14 juin pour atteinte aux droits d’auteur. Une mesure inédite et fausse. En effet, nous pouvons aisément faire valoir le droit de citation, argument juridique incontestable. Avant même de procéder aux recours et aux modifications nécessaires, la chaîne TVLibertés a été tout bonnement supprimée. Une décision unilatérale, arbitraire et sans aucun avertissement préalable.

À partir d’un argument juridique dérisoire à été prise une décision politique majeure spoliant les 100 000 abonnés de la chaîne de la presse alternative. C’est au moment où TVLibertés entamait une campagne de dons cruciale et s’imposait définitivement comme la chaîne de la presse alternative et de contre-pouvoir, que ce sale coup lui est porté.

Toute la nuit, nous avons travaillé à remettre nos émissions en ligne, notamment sur le site TVLibertés.com qu’il convient donc de consulter et de faire connaître. Cet effort ne doit pas nous empêcher de faire valoir nos droits auprès de Google-Youtube, organe de recherche d’information devenu progressivement outil de censure de l’information .

Les semaines à venir vont devoir nous mobiliser totalement afin de nous doter des moyens, en premier lieu financiers, pour mettre en place des méthodes de totale indépendance technique.»

 

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires