Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 09:56

L’ancien président de la République s’est directement adressé aux lycéens dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, qui commence par : « Chers lycéens, et si je venais vous voir ? » et se termine par l’annonce : « Élèves, professeurs, proviseurs, vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : parlerdeurope@cab-fh.fr. À très vite ! » Cette étrange invitation pose d’abord un problème d’ordre administratif. Un élève, un professeur ne peuvent faire venir dans leur établissement une personnalité politique, fût-ce l’ancien chef de l’État, sans l’aval du proviseur, du conseil d’administration, du recteur, voire du ministre.

Jean-Pierre Chevènement souhaite, à juste titre, savoir « si Jean-Michel Blanquer a été saisi d’une demande de la part de l’ancien Président ». Mais c’est surtout le problème de la neutralité politique qui est ici en jeu. Sans compter que François Hollande n’est pas un exemple pédagogiquement fiable. Il ne s’est pas spécialement fait remarquer, durant son mandat, par l’efficacité de sa politique européenne. Il souhaite partager son « expérience » de l’Europe mais, à part son déculottage devant Angela Merkel, cette expérience est bien réduite.

Celui qu’on surnommait Guimauve le Conquérant, Flanby, capitaine de pédalo ou Pépère croit toujours qu’il est un mage visionnaire. À Nancy, jeudi, il a plaidé pour une Europe politique qui s’engagerait pour « la paix, la résolution des conflits et le climat » – quelle originalité ! –, ajoutant : « C’est très difficile de le faire à 27, je pense qu’il faut le faire avec quelques pays pour qu’on puisse avancer plus vite. » Peut-être songe-t-il à se reconvertir dans un poste de responsabilité européen ou devenir le carburant qui redonnera un peu de puissance au poussif Parti socialiste ?

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires