Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 09:51

Comme Emmanuel Macron a choisi de balader les Français avec son débat cache-misère et surtout de continuer à ignorer les Gilets Jaunes, eh bien il vient de se prendre un dramatique retour de flamme.

Non, le mouvement des Gilets Jaunes ne s'est pas essouflé, il ne s'est même pas radicalisé : il a décidé de faire la guerre à Macron puisque celui-ci a décidé, contre l'avis de tous les députés, de vendre les Aéroports de Paris.

A 5h45 du matin, les députés à la solde de Macron ont voté et nos aéroports parisiens privatisés.

Une véritable insulte de plus à tout le pays. On vend ce qui rapporte de l'argent, et on ferme tout ce qui ne rapporte rien comme les maternités, commissariats, gendarmeries, tribunaux, hôpitaux, trésoreries, collèges, casernes, forêts, châteaux et surtout entreprises florissantes.

Emmanuel Macron et son bras droit aux finances Bruno Le Maire ont décidé de passer en force malgré l'opposition des députés de gauche comme de droite, et surtout du peuple français.

Seul souci : désormais, les députés En Marche ne pourront aller nulle part, sauf sur les plateaux de BFM-WC où ils peuvent encore vendre leur soupe ultra-libérale.

Du coup, les Gilets Jaunes et les Black Blocks ont tout cassé sur les Champs Elysées, mais pas que là. Au moins une vingtaine de voitures de luxe ont été incendiés un peu partout dans Paris, sur les trajets qui mènent des gares à l'Etoile.

Et oh surprise, si d'habitude des 9h du matin les camions de CRS entourent la place de l'Etoile via les rues de Tilsitt et Presbourg, le 16 mars 2019 rien !!! Comme si le pouvoir exécutif avait donné carte blanche aux manifestants, ou bien parce que, par manque d'effectifs, Castaner a préféré abandonner les Champs-Elysées pour mettre ce qui lui restait comme forces autour de l’Elysée ?

Pour protéger le palais alors que Macron se trouvait au sommet d'une colline, tel Néron observant Rome en train de brûler.

Donc, désormais la guerre civile a commencé, et elle sera de plus en plus violente, avec des policiers et gendarmes qui (après ce 16 mars) préféreront se mettre en congés maladie pour burn-out.

Regardez-les, et constatez avec moi qu'ils ne pourront pas tenir face à cette haine et violence encore bien longtemps, car leur travail n'est plus du maintien de l'ordre mais protéger un pouvoir devenu illégitime.

Je dis bien illégitime car 1) l'élection présidentielle a été manipulée par les médias au profit de Macron, 2) les Français avaient voté contre l'Europe, et Nicolas Sarkozy a signé à leur place le traité de Lisbonne violant la volonté du peuple auquel les politiques avaient demandé de s'exprimer, et 3) parce que Macron n'a eu de cesse depuis 3 ans d'insulter PUBLIQUEMENT le peuple qu'il représente !!!
On n'a jamais vu ça ailleurs !

Conséquence : le couvercle qui maintenait la colère, sous la pression du chômage et surtout de la suppression de tous les services publics a volé dans les airs.

La révolution et/ou la guerre civile sont en marche. Il n'y aura pas de place où se cacher et il faudra prendre parti pour les très très riches ou bien pour la... majorité des Français.

Comme l'a remarqué @MarisaSilvina3: "Quand les pauvres détruisent, nous sommes des criminels, lorsque les millionnaires détruisent le pays, c'est pour le bien du peuple". Ils pleurent les 15.000 emplois des Champs, mais se moquent des 10 millions de chômeurs et pauvres. La guerre des classes sociales va être terrible.

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires