Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 10:59

Savez-vous qu’on projette la construction de réserves d’eau pour des usages agricoles dans le bassin de la Sèvre niortaise, sur une partie du Marais poitevin ? Entourées de digues et profondes de dix mètres pour les plus grandes, elles stockeront l’eau puisée dans les nappes et les cours d’eau par des points de captages à proximité. Elles alimenteront en eau 230 exploitations de la région.
En clair, on a décidé de confisquer l’eau de toute une région pour le bénéfice de quelques particuliers. Leurs champs seraient trop secs l’été. On oublie juste de nous en donner les raisons. Et on pleurniche sur le phénomène qui s’accroit depuis les années 80. Qui s’accroit en même temps que les rendements à l’hectare et les bénéfices de ces « pauvres » agriculteurs.
Connaissant les ploucs, on se doute qu’ils sacrifieront pas leur terrain cultivable pour implanter ces cuves et ces pompes. On réquisitionnera pour eux les terres non agricoles, avec le soutien financier de l’Etat.  Alors non seulement ils confisqueront la flotte mais le paysage avec, en nous préparant un nouveau décor bien sympathique : un champ, un trou, un champ, un trou, un champ, un trou.
Ils assécheront ainsi le marais poitevin et faciliteront le remblai de tout ce terrain perdu. On pourra ensuite y construire ces jolis lotissements qui font la beauté du littoral.
Hélas pour vous, messieurs les pilleurs, un collectif d’opposants, « Bassine non merci », se tient déjà prêt. Une première ZAD est occupée depuis le 30 juin…

Je suis bien triste d’apprendre que le tribunal de commerce de Limoges a prononcé le 8 novembre la liquidation judiciaire du quotidien régional du centre-ouest « L'Écho ». Il cesse donc son activité après 76 ans d’existence. Ce quotidien régional très ancré à gauche, dont le siège était à Limoges, paraissait dans cinq départements : Haute-Vienne, Creuse, Corrèze, Dordogne et Indre.
Rolland Hénault y écrivait chaque semaine, depuis 1998.
Ce journal indépendant se remarquait par la singularité de ses articles culturels, par ses positions anti-libérales. On n’y recopiait pas les dépêches de l’AFP et on n’y faisait pas de la critique gastronomique en guise de littérature.
42 salariés perdent ainsi leur emploi et pour certains, leur raison de vivre. Les dédommagements allègeront pas leur peine. Annie, Jacques, Georges, et les autres, je joins ma colère à la vôtre…

Une manif contre l’islamophobie, avec des femmes en foulard en première ligne, est-ce que c’est pas un peu « contre-productif » ? Et puis, était-ce bien nécessaire ? Moi je crois pas que les petits arabes soient plus « discriminés » que les petits blancs dans nos écoles de la République. Les blancs et les robeus sont discriminés tout pareillement. Et par qui ? Par les grands bourgeois qui nous gouvernent. Et qui sont nos vrais ennemis.
Quant au croissant jaune accroché au paletot de quelques manifestants et qui offusque tant BHL, il reprend un symbole déjà bien usé. Par SOS Racisme notamment, et sa petite main jaune « Touche pas à mon pote ».  Le pote BHL se souviendrait plus de les avoir soutenus à l’époque ? Faut que t’arrêtes la tisane, papa !…

La fille Le Pen remonte dans les sondages. C’est donc qu’on nous prépare officiellement son retour pour les prochaines présidentielles. A seule fin de la faire s’écrouler dans la dernière ligne droite. Avec son assentiment, peut-être. Penserait-elle qu’on gagne plus d’avantages à être le perdant ? hé hé… Regardez  Poulidor, tous les bouquins qu’il a vendus !
Sacré Poupou !…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires