Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 09:58

Alors les déconfinés, on chôme ?

Pas encore ? Vous inquiétez pas, ça va venir. Bientôt 15 000 postes supprimés chez Renault, 16 000 chez Boeing, déjà 4500 licenciements chez EasyJet, 3000 chez Ryanair, enfin Camaïeu, la Halle, Naf Naf sont placés en redressement judiciaire… Voilà pour les plus gros, on sait rien des petits, on sait juste que l’Etat leur a versé 1 500 euros en guise de chiffre d’affaires. Et ceux qu’ont ni SIRET ni K-BIS, on en parlera sûrement autant que des SDF qu’on a chassés des jardins publics pour les faire crever sur le trottoir. Z’avaient qu’à prévoir aussi, tous ces traîne-savates ! Les pauvres veulent jamais assurer leurs arrières ! C’est pourtant pas sorcier un petit compte en Suisse ou aux Bahamas, merde !

On leur offre quand même un lot de consolation, aux pauvres : la condamnation des Balkany. Ça les rendra pas plus riches mais ça leur fait plaisir. Personnellement, cette parodie de justice qui prélève un million d’euros à quelqu’un qui en a volé un milliard, ça m’impressionne pas. Rembourser un euro pour mille planqués à gauche, ça devrait pas trop lui poser de problème.

Moi je préfère le Coronavirus. Là au moins, le scénario est original. On n’a pas lésiné sur le budget, on a planté des caméras aux quatre coins du monde, on n’a pas chipoté sur les figurants. Les producteurs ont bien compris qu’y avait du pognon à se faire. J’émets juste une réserve sur le casting : les premiers rôles sont vraiment à chier.

Dans ma banlieue, le maire a fait paraître son bulletin municipal et c’est un petit bijou de propagande pro corona. Est-ce pour les besoins de la campagne électorale ? Même pas, il est passé au premier tour avec 4 500 voix pour 40 000 inscrits. Voudrait-il alors remercier ce bon petit virus qui lui a dégagé la route ?... Seule ombre au tableau : la page nécrologie qu’il a peiné à remplir. Il a dû aligner quatre mois de décès pour lui donner de la consistance. Ça gâche un peu la fête.

Bon je vous fais pas la lecture du bulletin, puisque vous avez le même chez vous. C’est BFM TV version papier. On m’a dit qu’une agence de pub s’était chargée de la maquette et la distribuait à toutes les communes en laissant juste un blanc pour les photos et les noms des élus. Ça m’étonnerait pas. On leur balance bien les programmations culturelles clés en main, aux mairies. Suivant que les villes sont de gauche ou de droite, on leur choisit le bon réseau qui leur vendra ses artistes. Et c’est comme ça qu’invariablement, sur les affiches, tous les ans, dans toute la France et dans sa périphérie, fleurissent les mêmes faces de clowns. On pourrait pratiquement numéroter leur passage comme un vulgaire covid : Bedos-44 (y aura pas de 45), Boujenah-23, Proust-12 (pas l’écrivain, le « comique »). Et quand ils sont trop vieux pour les tournées ou en panne d’inspiration, on les remplace par leurs mômes ou par leurs cousins.

C’est pourquoi, chers confinés en sursis, je n’ai pas souffert outre mesure de la fermeture des salles de spectacle.

 

Attaque d'artistes en milieu culturel

 

Partager cet article

Repost0

commentaires