Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 09:48

Cela fait désormais 15 jours que se tient à Londres le procès pour extradition du journaliste Julian Assange vers les USA. Son crime ? avoir permis la révélation prouvée des crimes de l’impérialisme américain, dans la guerre contre l’Irak notamment. Et ce avec les révélations de wikileaks. Arrêté en Suède, le journaliste avait ensuite été poursuivi au Royaume-Uni dans une très étrange affaire de mœurs qui a depuis totalement fait long feu. Réfugié politique dans l’ambassade d’Équateur, il avait été livré après plusieurs années de réclusion à la faveur de la trahison de la révolution citoyenne de Correa par Moreno. Il est depuis embastillé dans des conditions relevant de la torture dans une prison de haute sécurité. Le procès qui se déroule est assurément un procès politique, où Assange est manifestement privé de ses droits à se défendre, tandis que l’accusation est portée directement par les États-Unis qui prétendent jusqu’à interdire aux témoignages en défense de s’exprimer. Au-delà de ce scandale qui doit appeler à la mobilisation immédiate de chaque humain soucieux des droits fondamentaux, soucieux de la liberté d’expression, ce procès est révélateur de ce que l’essentiel des journalistes professionnels en France n’ont que faire de la défense de la liberté de la presse ou se trouvent dans l’incapacité de s’exprimer. Servitude volontaire ou bâillon de médias quasi exclusivement détenus par les milliardaires. Image tragique mais bien réel de ce que le système capitaliste est un profond et terrible totalitarisme.

Rares sont les voix, à l’exception de Legrandsoir.info qui informe au quotidien sur le procès. Observons que si Médiapart a le mérite de ne pas se taire, le combat pour la libération de Assange ne fait pas la une du quotidien…

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires