Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 16:05

Notre valeureux Premier ministre, œil noir, truffe fraîche et poil dru, se rendait lundi à Marseille pour « y saluer les “excellents” résultats des mesures prises depuis deux ans et demi pour faire reculer la délinquance et promettre davantage de moyens, notamment pour l’école ». C’est La Provence, le quotidien de Bernard Tapie, qui l’écrit, et en matière de délinquance, le Tapie dispose certes d’une expertise qu’on ne lui contestera pas.

Dans une interview accordée au journal, le ténébreux se réjouit d’un « recul significatif de la délinquance à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône ». Et d’annoncer « une baisse des vols à main armée de 30 % en deux ans, une diminution des violences physiques contre les personnes de 20 %, et des saisies record de stupéfiants et d’armes ». Stupéfiant, en effet.

Quoique… On entend çà et là quelques voix du cru pour tempérer l’enthousiasme du Catalan. Et quelques échos de la « guerre » qui fait rage dans les quartiers Nord, comme le dit Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône, qui a déclaré ce lundi à i>Télé : « On est en état de guerre. C’est toute une cité qui est prise en otage aujourd’hui. »

Il faut dire que les p’tits gars de la Castellane ont concocté un accueil en fanfare aux crânes d’œuf venus de Paris. Pour fêter l’arrivée, dans leur belle cité, de la délégation gouvernementale – le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, l’ineffable Najat Vallaud-Belkacem pour « l’ambition éducative républicaine » (on ne rit pas) et son amie Myriam El Khomri pour l’avenir de la jeunesse et des quartiers –, ils ont sorti leurs kalach’ pour un baroud d’honneur. Alertés par la population, leurs voitures « clairement identifiées comme étant des voitures de police », les policiers ont « été rafalés à [leur] arrivée sur place ». Personne n’a été blessé mais « nous avons distinctement entendu les détonations et un commandant a vu des impacts à un mètre de lui », a déclaré le directeur de la Sécurité publique Pierre-Marie Bourniquel. Assurant que non, non, non, il n’était pas visé. Un hasard, sans doute.

À l’heure d’écrire ce papier, on apprend que « des hommes du GIPN sont entrés vers midi à bord d’un véhicule blindé (sic) dans la cité de la Castellane, haut lieu du trafic de stupéfiants. L’opération était toujours en cours en début d’après-midi, la police tentant de retrouver les “auteurs cagoulés” des tirs ». Et dans l’après-midi de ce même lundi, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve devaient présenter à la France émerveillée leur « bilan de la lutte contre la délinquance à Marseille », assurant que « la politique de reconquête des territoires a déjà donné des résultats spectaculaires ». Spectaculaire, c’est le mot.

Le Premier ministre « aime cette ville » et « n’accepte pas les caricatures et les raccourcis que l’on fait trop souvent sur elle ». Rien que des mensonges. Marseille est belle, propre, bien gérée, sans passe-droit ni concussion, la politique qu’on y mène est toute de transparence et les encagoulés de la Castellane ne sont que des sauvageons facétieux.

« Marseille est à l’image de la France », dit Manuel Valls.

 Et vous savez quoi, Monsieur le Premier ministre ? Ça n’est pas fait pour nous rassurer !


Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie Delarue
commenter cet article

commentaires