Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 10:08

« Si l’on pouvait retrouver l’intransigeance de la jeunesse,
ce dont on s’indignerait le plus c’est de ce qu’on est devenu. »

André Gide, Les Faux Monnayeurs


Il est toujours attristant de voir un chanteur, dont la carrière débuta dans l’immédiat après-Mai 68 et profita précisément de l’important public chevelu-barbu de l’époque, crachoter sur ce que furent ses 20 ans. Je ne parle pas ici de Philippe Val, ex-duettiste anarcho-gaucho devenu carlabruniste et serviteur de l’industrie culturelle et de ses play-lists.
Maxime Le Forestier était l’invité, dimanche 16 juin, du journal de 20 heures de France 2, pour évoquer ses quarante ans de carrière. Si on peut le comprendre lorsqu’il explique n’avoir pas voulu faire le métier de « chanteur engagé » et qu’il y avait dans cette expression, selon lui, un qualificatif de trop, on est toutefois consterné par les propos qu’il tient après la diffusion de quelques images du passé sur lesquelles on l’entend chanter sa chanson à succès de 1971, « Parachutiste ».
A l’en croire aujourd’hui, il n’a jamais voulu écrire cette chanson pour verser dans l’antimilitarisme, mais pour faire rigoler ses copains du 13e régiment de dragons parachutistes où il avait effectué son service militaire. Une plaisanterie de chambrée, en quelque sorte…
Et une chanson sur la bite au cirage, t’aurais pas ça dans tes cartons, Maxime ?

 

OPPORTUNISTE

Tu avais juste dix-huit ans
Quand t’as brandi un drapeau rouge,
Quand tu t’es dit : "Je prends l’argent
De ceux qui bougent."
C’est pas exprès qu’t’étais gauchiste,
Opportuniste.

Alors, de combat en combat,
S’est formée ton intelligence.
Tu sais qu’il n’y a ici-bas
Que deux engeances :
Ceux d’en bas et les arrivistes,
Opportuniste

T’as connu la télévision
T’as mordu dans la bonne galette
Tu as fait dans la bonne action
Dans les paillettes
Tu tournais l’dos en spécialiste,
Opportuniste.

Alors sont venus les honneurs,
Drucker et toute la merdaille
La charité a fait ton beurre
Loin d’la racaille
Loin de ta jeunesse gauchiste,
Opportuniste

Et fort heureusement pour toi
Elle n’est pas tarie la misère
A la télé on t’y verra
Et reverra, la bonne affaire !
C’est payant, ce travail d’artiste
Opportuniste

T’ as gardé un peu de talent,
Mais t’es vraiment resté en rade
Et comme tu ne gueules plus vraiment,
On trouve ça fade.
C’est pt’êt pour ça qu’ t’ as les yeux tristes,
Opportuniste.

Mais si t’ es vraiment trop gêné
De jouer les dames patronnesses
Tu peux toujours te recycler
Changer de messe
J’crois qu’on engage chez les curés
Triste Enfoiré

Partager cet article

Repost0

commentaires