Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 16:14

C‘est le président de la République le plus cher de l’histoire. Il a pourtant quitté l’Elysée en 1981. Selon des documents obtenus par le député René Dosière, spécialisé sur les questions de budget, l’Etat dépense chaque année 2,5 millions d’euros pour Valéry Giscard d’Estaing. Des privilèges accordés depuis 1985, année où Laurent Fabius (à l’époque premier ministre) a défini les moyens attribués par l’Etat aux anciens présidents de la République : bureau, personnel et sécurité.

Si on ne connaît pas la totalité des factures puisque plusieurs ministères prennent en charge ces dépenses, René Dosière a pu en reconstituer l’essentiel.

Valéry Giscard d’Estaing dispose d’un bureau (en fait un appartement) en plein coeur de Paris, sur le boulevard Saint-Germain. C’est l’Etat qui prend en charge le loyer, pour un montant annuel de 276 683 euros.

Quatorze personnes payées par l’Etat sont au service de Giscard. Parmi eux, on trouve des chauffeurs, des restaurateurs, des agents de sécurité et des secrétaires. On ne connait pas le coût total de ce personnel. Le ministère de la Défense, qui met à disposition cinq fonctionnaires, a simplement précisé que 2 sous-officiers de l’armée de terre au service de Giscard coûtaient 109 130 euros et 3 sous-officiers de la marine coûtaient quant à eux 177 566 euros. Soit, au total, 286 696 euros. On ne connaît pas le coût du reste du personnel.

Si tous les salaires des conseillers de Giscard ne sont pas connus, on sait par contre le montant total de leurs heures supplémentaires. Versées par Matignon, les « indemnités de sujétion particulière » (qui compensent les heures supplémentaires) s’élèvent à 155 198 euros pour la seule année 2014.

En plus du loyer de son bureau parisien, des salaires de son personnel, Giscard d’Estaing bénéficie d’une sécurité très élargie. Et pas seulement à Paris. Par exemple, pour surveiller sa résidence à Authon, dans le Loir-et-Cher, ce sont près de 15 gendarmes à temps plein qui sont mobilisés. Le tout, pour une facture totale de 1,1 million d’euros par an.

Source


Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires