Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:28

Un certain nombre d’élus socialistes sont assujettis à l’ I.S.F. Ils sont forcément élus par des camarades socialistes de base, qui sont obligatoirement des électeurs milliardaires, ou qui ont l’espoir de le devenir, car sinon qui voterait pour eux ? Nous avons rencontré un certain nombre de ces besogneux ouvriers qui sont arrivés à devenir milliardaires, en économisant sur leur livret de Caisse d’Epargne. Et en votant ! Voici des exemples édifiants. Un électeur socialiste du socialiste Laurent Fabius parle :

« J’ai commencé par m’acheter une toile de mon voisin, puis je l’ai revendue un bon prix alors j’ai passé la vitesse supérieure. Avec les 500 euros que j’avais gagnés j’ai acheté à tempérament, mais il faut avoir un sacré tempérament, un Van Gogh à 50 millions d’euros, je l’ai revendu 60 millions d’euros. Avec le bénéfice j’ai acheté d’autres œuvres d’art, des urinoirs genre Marcel Duchamp, si vous préférez des ready made. Bref je suis maintenant à la tête d’une petite fortune, je vote donc pour Laurent… et je suis assujetti, mais à l’ I.S.F »

Un second témoignage, plus rural :

« …j’étais métayer sur les terres du socialiste milliardaire Michel Sapin, j’ai triché sur mes récoltes, et, petit à petit, j’ai réussi à me faire un bas de laine… je disposais d’une réserve de 5000 euros, pas autant que mon propriétaire… mais d’ici une petite centaine d’années, ça va s’arranger… »

Un troisième exemple ? Volontiers, le voici :

« …Je suis pas plus con qu’un autre, je me suis dit qu’il fallait travailler dans les hauts de gamme. Alors, avec des potes, on a bossé durement mais on a réussi à capturer deux ministres socialistes, ça vaut pas cher mais ça se vend à un bon prix, il suffit de trouver les blaireaux qui vont payer pour la rançon… des électeurs socialistes ambitieux… c’est une méthode très ancienne… Elle a fait ses preuves. Elle est pas obsolète !... comme disent les nouveaux beaux parleurs… »

Je vous ai fourni trois exemples, vous n’avez plus qu’à choisir entre les œuvres d’art, l’agriculture et la rançon. Ca vous évite d’abattre tous ces nocifs. C’est pas vraiment des êtres humains, mais vous pourriez être poursuivis pour mauvais traitements par les défenseurs des animaux.

En principe avec mes conseils, vous n’aurez pas d’ennuis, c’est des médecines douces… Pour ne pas dire non-violentes !

On dit « merci Rolland ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires