Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 17:41

gerard-depardieu.jpgEt ça n’étonnera pas les gens qui croient vraiment en Dieu. Et surtout pas ceux qui croient en Depardieu. Et ils ont raison les fidèles de la religion depardivine. Ils ont raison parce que depuis longtemps Gérard Depardieu a échappé à l’attraction terrestre, depuis longtemps il vit dans le monde virtuel, comme les vrais dieux garantis purs porcs. Comme le dieu des chrétiens. Depardieu n’est plus de ce monde, il dépasse la condition des mortels ordinaires et les internautes, qui se prennent pour des cosmonautes de l’esprit, tirent dans sa direction des flèches dérisoires qui ne l’atteignent jamais. Depardieu est immortel, pas comme les leurres de l’Académie Française. Il est partout et on le voit tous les matins sur Internet. Depardieu est omniscient et omniprésent. Il remplace Dieu qui est « en réparation », selon la formule sacrée de Louis Ferdinand Céline. Louis Ferdinand Céline est un saint il a écrit des évangiles qui ne plaisent pas à tout le monde. Gérard Depardieu chaque matin fait des déclarations qui ne plaisent pas à tout le monde.

Par exemple, les esclaves qui sont au service des multinationales nous rapportent la parole sacrée du Depardieu de la journée. Exemples : il a mangé du lion, il a fait une pub flippante pour une montre en Russie, il est ami avec Poutine, il a acheté une datcha à Saransk il est ami avec Fidel Castro, il est ami avec Staline, même après sa mort, c’est ce que disent les aboyeurs de service. En réalité Gérard Depardieu est le héraut du peuple, il entend des voix et sa voix est au-dessus de la mêlée des pauvres cons ordinaires.

Le pire de Depardieu c’est quand il s’attaque aux politiques, aux très petits hommes. Quand il s’attaque à François Hollande, qui « se fout de la gueule du monde » quand il le traite de « petit bolchevique de l’Elysée ». Le pire c’est encore quand il parle de Martine Aubry et qu’il montre que l’alcoolisme de Martine n’est pas conforme à sa religion. Saint Depardieu déplore que « son haleine sente la bière », au lieu de sentir le bon vin français. Tous les minables pauvres types de la politique vont y passer, du moins les plus insignifiants. Daniel Cohn Bendit est « un peu abruti » c’est donc du cerveau qu’il est malade. Mais Noël Mamère est atteint d’une maladie située plus bas. « Il a peut-être chié dans son froc en velours » suppose le géant divin Depardieu. On ne comprend pas Depardieu quand il soutient Sarkozy  alors il faut bien voir que le petit est un nain, sans défense, et Saint Depardieu veut lui éviter un bizutage. Tout simplement. Avant d’en finir avec la politique une bonne fois pour toutes : « La politique est une basse-cour avec des poules et des coqs qui se chient dessus »

Gérard Depardieu est passé dans le monde virtuel d’où il nous parle à nous, pauvres terriens soumis à la servitude volontaire.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 01/01/2015 20:19

Waouh ! Quelle plume, cher Rolland ! Digne de celle de L-F. Céline dont tu es un grand défenseur. J'ai bien dit "défenseur", Céline étant souvent présenté pour ce qu'il n'est pas : un antisémite à
la langue ordurière alors que c'est un de nos plus grands prosateurs, l'un de ceux qui a changé la littérature des XXème et XXIème siècles. Je l'ai relu afin d'en être vraiment persuadée. Quant à
"La baleine", il ne sera bientôt plus question de ce qu'elle est devenue, pour avoir trop copiné avec Poutine, un autre Staline en pire...