Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 10:09

Toujours la même fièvre du vendredi soir qui me saisit régulièrement à la même heure : il faut écrire l’édito du blog ! Et c’est pas rien, parce que j’ai pas de nègre, moi, on n’en trouve pas dans la région. Et les Berrichons y zécrivent avec une fourche, ils croient que c’est de l’art contemporain. Et c’est comme ça qu’il y a eu trois morts, suite aux interventions médicales d’intérêt local. Trois morts en un mois ! et sur 27 familles peu prolifiques, maintenant que Depardieu est parti à cause de complications dans la prostate ! (Oui, on a eu Depardieu comme célébrité. Je vous donne un scoop : Depardieu est mort assoiffé par la sécheresse, et comme il n’ingère jamais d’eau, ça complique les traitements). Mais ça me donne quand même un sujet d’intérêt national.

 Gérard Depardieu (de son vrai nom Gérard Depardieu) est né le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans une pauvre cabane qu’il avait construite de ses propres mains. Ce jour-là, exceptionnellement, il s’était lavé les mains suite à une observation de sa mère alcoolique et de son père alcoolique : « Tu vas pas sortir dans le monde avec les Mains Sales ». Gérard, qui était déjà d’une intelligence sans comparaison avec les autres alcooliques de la région, se soumit de bonne grâce à ces ordres (Il était très catholique et pratiquait, à 5 ans, à peu près tous les sports sexuels. Il lui arrivait d’entrer en classe la bite à la main, il faut dire qu’il s’en servait comme d’un encensoir.)

 Par ailleurs il avait redouté un procès pour  plagiat de la part de Jean Paul Sartre, un ami d’enfance qui pratiquait également le football, (dans le rôle du ballon) et Michel Denizot, autre ami d’enfance, qui lui apprit à planter la vigne avec sa bite, et à ne pas défendre les victimes d’erreurs judiciaires. A trois ans il avait retrouvé les propositions d’Euclide dans le grenier de sa grand-mère, il avait inventé la brouette à six roues, le scooter des neiges, la moto pompe à phynances, la machine à fabriquer les magouilles (il prononçait « ma couille », car il lui en manquait une, mais la rescapée pesait 50 kilos et les femmes se le racontaient, d’où son succès dû avant tout à la gourmandise!). A sept ans, on évitait de lui donner de l’huile de foie de morue, car cela provoquait chez lui une bandaison d’environ quinze mètres de long et il gênait le stationnement dans toute la ville. Il était le seul à pouvoir baiser douze enfants de Marie en même temps, sans compter le Pape et Nicolas Sarkozy pour l’assaisonnement ! Il les enfilait en brochettes, et il s’exhibait en public car pendant ce temps il mangeait une autre brochette, composée de petits enfants avec deux hôtesses de l’air en prime.

 Il portait toujours des bas de laine et des sabots dépareillés. Il enfilait sa motocyclette après l’avoir enfourchée, ce qui provoqua la prescription d’une psychanalyse chez Lacan où il ingurgita la toile de Courbet « L’origine du monde » et la digéra si parfaitement que c’est elle qu’on voit exposée au Musée d’Orsay. Elle pue un peu mais ça s’améliore avec le temps, dit le beau Gérard.

 Ce n’est pas souvent qu’on l’appelle le « Beau Gérard ». Il est pourvu en effet d’un physique ingrat, qui est dû à la fréquentation de laiderons déjà nommé, à savoir Jean Paul Sartre, Michel Denizot, Nicolas Sarkozy et, selon la rumeur publique, le docteur Petiot et Landru.

 Gérard Depardieu connaît personnellement Saint Taugustin, mais ce qui lui nuit, c’est cette façon de prononcer Taugustin, suite à une chute de moto (Taugustin faisait pour la première fois de la moto, et il savait mal se tenir en selle, il se penchait toujours à droite).

Depardieu était foncièrement de gauche en dépit de ses cachets mirobolants, de ses vignobles en France et en Italie, de ses immeubles dans les Beaux Quartiers, de la protection de son ami Sarkozy qui bénéficiait également de ses escroqueries, à la satisfaction générale !

 J’ajoute pour donner une touche humoristique que Gérard était également le plus grand pétomane du monde ! D’un seul pet, et où qu’il se trouvât, il éteignait la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Tietie007 07/10/2013 19:14

http://forum-images.hardware.fr/images/perso/3/tietie006.gif

Depardieu doit en lâcher des gros !