Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 08:48

Castelhemis1.jpgC'est avec une immense tristesse que j'ai appris ce matin la nouvelle de sa disparition. Casthelemis s'était fait discret ces dernières années, mais il nous laisse en héritage toutes ses chansons engagées et enragées, symboles de la révolte des chanteurs des années 1970, portant haut l'étendard de ceux qui osaient dire "Non".

 "Ses nombreux concerts affichaient complet et ses chansons les plus engagées touchaient particulièrement les jeunes «de la trempe de ceux qui combattent aujourd'hui la mondialisation», poursuit l'éditeur.
Ses albums («Armes inégales», «N'importe quelle sorte d'amour», «Coucou», «Un p'tit bar»...) se vendaient à 50 000 exemplaires chacun.

Castelhemis avait débuté à la fin des années 60 dans une troupe de spectacles médiévaux, avec deux 45 tours.
Sa carrière d'auteur-compositeur solo commence dix ans plus tard.
Son premier album devient un succès grâce à «Tchik y Tchik» (la favella de Levallois).

En 1988, il enregistre son dernier album «Castelhemis 88», arrangé et réalisé par Hughes de Courson. Une compilation de ses titres est sortie en 2002."

Article Ouest-France

Ecouter une chanson

Partager cet article

Repost0

commentaires