Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 16:10

Les Français adorent les chiffres. Les Français se nourrissent de chiffres. Les Français avalent les chiffres du chômage et ils sont repus. Les pauvres s’alimentent avec des chiffres. Justement ça  tombe bien. J’ai des chiffres pour faire manger les pauvres. Et des chiffres très précis et particulièrement bons à déguster. Ces chiffres ont été servis aux pauvres pour les faire patienter. Pour qu’ils s’énervent pas. Quand les pauvres s’énervent, rien ne va plus pour les riches. Je donne à manger aux pauvres. Voilà c’est à propos du Concordia. Le fameux bateau qui transportait des riches justement. Je donne donc des riches pour faire bouffer les pauvres. Je sens que l’eau vous en vient à la bouche. J’ai voulu titiller votre appétit.

Le capitaine du Concordia a été condamné à 16 ans de prison ferme. Mais ce n’est pas tout. Le Concordia transportait 3206 passagers. Et je ne compte pas les membres de l’équipage, soit 1023 personnes. Parmi les passagers, vous voulez des chiffres ? On va compter par nationalités. 462 Français. Puisque vous adorez les chiffres. 569 Allemands. 177 Espagnols. 129 Américains. 127 Croates. Je continue ? A votre service ! 108 Russes. 74 Autrichiens. 69 Suisses. 46 Brésiliens. Encore une petite faim ?... 46 Japonais. 33 Ukrainiens. Vous mangerez bien les 9 Turcs et les 8 Belges qui restent. Un petit effort. La digestion est bonne ? Je continue. J’aurais pu vous faire avaler les cotes de popularité de Français Hollande et Manuel Valls. Elles sont délicieuses. Mais je continue avec le Concordia. A cause des odeurs de cuisine, de cuisine riche. Les riches mangent mieux que les pauvres ? Attention vous faites du mauvais esprit. C’est peut-être même une incitation à la haine raciale. Attention ne parlez plus des riches. Parlons du Concordia. Le problème est simple. Quel est l’âge du capitaine ? 52 ans. Il lui reste, statiquement, 27 ans à vivre, 27 ans pour expier ses fautes. Parce qu’il s’appelle désormais le « capitaine Couard ». On ne mérite plus d’avoir un nom quand on fait noyer des riches. Des riches qui font du chiffre, comme j’en fais actuellement. Le problème est pourtant simple, sachant qu’il y a eu 32 morts, et qu’il a été condamné à 16 ans de prison, combien va-t-il expier de morts par an ? Je vous laisse faire le calcul.

 Finalement, le capitaine du Concordia aurait mieux fait de transporter des pauvres. Les pauvres c’est moins cher que les riches. Voyez DSK, il est pratiquement innocent. Il s’est fait sucer par une femme de ménage. Noire en plus, attention je n’ai pas dit une négresse. A partir de quel niveau social les nègres deviennent-ils des noirs ? Ne cherchez pas à comprendre. Quand on parle chiffre la vie est tranquille. La mer est calme et l’ordre règne dans les bordels, dans  les maisons d’abattage. Comment ça, je mélange tout ? Je mélange les chiffres et alors ? Les chiffres c’est fait pour être mélangé. Les chiffres c’est la pâtée des pauvres d’en bas. Qui voyagent dans la cale. La pâtée des braves cons, si vous n’avez pas peur des mots. Les riches sont en croisière, sur le Concordia. Les riches c’est une autre race. Ils ne mangent pas de chiffres, les riches. Ils font du chiffre. C’est pas la même chose. C’est pas la même pâtée.


Partager cet article

Repost0

commentaires