Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:06

vampire2

Ca y est, cette fois c’est sûr, vérifié par un vétérinaire assermenté : la vache a vêlé ! Et pas n’importe quelle vache, la vache de l’Elysée, à l’étable de l’Elysée, là ousque les veaux sont si propres et si tant bien élevés.

La vache a vêlé entre le bœuf et l’âne et un certain nombre d’autres animaux sacrés dans cette crèche où le fumier abonde ! Pas mal de porcs nous assure-t-on, des boucs, des chèvres, des bestioles en pagaille ! Avec les parasites inhérents à ce cheptel.

Quelques êtres humains en voie de décomposition avancée. L’encens monte du château vers les hauteurs célestes où les anges ont des couilles au cul, pour peu qu’on ajoute du viagra !

Mais c’est pas tout !

Le taureau est toujours en rut ! Il annonce d’autres érections spectaculaires pour d’autres élections ! A chaque fois qu’il faudra élire quelqu’un quelque part, il faudra un vêlage ! Ca fait partie de la stratégie de communication, désormais. Du coup, à cause de la consanguinité, les mal foutus vont pulluler, mal foutus de la tronche ou d’ailleurs. Bientôt l’Elysée sera une immense Cour des Miracles, avec des voleurs partout, des culs de jatte, des cons de jatte, des gangsters, des banksters, des voyous plus qu’on en mangera. Une seule bonne nouvelle dans tout ça : l’avortement après la naissance sera enfin légalisé ! Un an après, dix ans après, trente ans après, un siècle après. Ce sera une application étendue de la fameuse pilule du lendemain, sauf que ça se comptera en années, en décennies ! 

Malheureusement cette divine naissance est contrariée, pour ne pas dire effacée, par un deuil dont on se remettra difficilement, le décès par mitraillette de Monsieur Kadhafi, qui a passé l’arme à droite (mais c’est pareil qu’à gauche, c’est comme dans la politique actuelle).

On se souvient avec émotion que cet humaniste avait été reçu à Paris, en très grandes pompes, et avec toutes ses tentes, et même sûrement ses tantes, et que ça avait donné l’occasion à la Dame Boutin, d’ouvrir sa gueule de chèvre dégénérée pour proférer ces mots :

« Pas de tentes dans la rue des banques ». Elle voulait parler des SDF, qui n’avaient pas, chez eux, en France, le droit de s’installer sur les trottoirs. Eh bien je suis en mesure de fournir des précisions sur l’arrivée au paradis de Mr Kadhafi, grâce à une longueur d’ondes spéciale, que je ne vous livrerai pas, car vous n’êtes pas un ami kadhafien.

Donc, Mr Kadhafi s’est carrément égaré dans les dédales des trois paradis, le chrétien, le judaïque, et le jardin d’Allah !

Une rupture d’anévrisme serait à l’origine de cette confusion regrettable ! D’abord, il n’a pas vu de gonzesses au jardin d’Allah ! Il s’est mis en colère :

 

- Qu’est-ce que c’est que ce bordel sans femmes à violer ? Mais c’est la zone, ici.

 

Et comme Saint Pierre le conduisait dans le jardin d’Adam et d’Eve, là ousque les anges ont point de sexe, le détail a tout de suite frappé Mr Kadhafi.

Monsieur Sein-Pierre a tenté une explication théologique : Les gonzesses, ça fait toujours des histoires, les petits n’enfants, ça se laisse violer…pas les gonzesses, voyez nos voisins, chez Jehovah ! Mr DSK est arrivé avec sa grosse bite et il est tombé sur une négresse qui faisait pourtant le ménage et qui nettoyait les vieilles saloperies. Il est aussi tombé sur un bec, mais pas celui qu’il croyait !

Alors ça a fait plein d’histoires qui sont préjudiciables aux choses de la religion.

Alors Mr Kadhafi a exigé une carte des lieux célestes et des explications claires pour entrer au bordel d’Allah, lequel se nomme là-bas un « harem »…Mais non, pas Harem Désir, ça, c’est un autre escroc, dans le genre humanitaire, il n’est pas question de bites avec lui mais d’argent volé. Volé pas violé. Mr Harem vole l’argent mais il ne le viole pas, il est honnête !

Et voilà comment on raconte l’histoire, la vraie. J’ajoute pour finir en cercle, que l’enfant évoqué au début est une charmante petite fille, multi-fendue pour une carrière plus rapide, très jolie, avec de fort belles oreilles pleines de billets de la Banque de France, et qu’on lui préparé de superbes pampers en or massif.

L’or, en effet, à l’étable de l’Elysée, ils se le mettent au cul, rien que pour humilier le populo d’en bas !

Bien entendu, c’est tout à fait volontairement que j’ai parlé en termes crus de ces événements divins et que j’ai mêlé un peu de thune à ces histoires pourtant si pures et si tant innocentes, qu’on finit par commettre des erreurs dans la Sainte Taxe. A force, on est désorienté, d’autant que j’habite un département dont le préfet est un repris de justice (30 000 euros d’amende et un mois de prison avec sursis) condamné pour abus de bien sociaux.

J’ai l’intention de lancer une pétition en faveur de tous les détenus pour qu’ils deviennent en sortant, demain matin, tous absolument tous, préfets, ministres ou hauts fonctionnaires.

Une formation de putes (mais dites des « hétaïres ») est à l’étude à l’Elysée, car il faut instruire les jeunes dès la naissance, en les accoutumant en particulier au suçage des bites.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 22/10/2011 09:50


À la lecture du seul titre de l'article, j'en ai reconnu l'auteur. Auteur que j'apprécie énormément pour le caractère de son insolence qui dénonce avec beaucoup de force, d'imagination et sans
relâche les travers des usurpateurs qui se gobergent sur le dos des "abusés" qui en crèveront au lieu de les foutre dehors. François, si tu prends la turne élyséenne, aies soin de la faire récurer
et désinfecter avant de t'y installer. Et bienvenuee (malgré tout) à la nouvelle génisse dorée... OLE