Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 10:36

Reprenons le propos de Manuel Valls : « A cela, il faut ajouter toutes les fractures, les tensions qui couvent depuis trop longtemps et dont on parle peu, (…) la relégation péri-urbaine, les ghettos, (…) un apartheid territorial, social, ethnique, qui s’est imposé à notre pays. »

Il est cocasse de voir les politiques fourvoyer encore une fois le débat en chipotant sur le bien-fondé ou non de l’emploi du terme « apartheid ». Car ce qu’il y a de véritablement scandaleux dans cette phrase, ça n’est certes pas l’utilisation de ce terme, mais le fait que, selon le premier ministre, ledit apartheid (ou cette ghettoïsation, si vous préférez) « s’est imposé ».

Ah ! le fourbe apartheid ! Sans rien demander à « notre pays », insidieusement, contre la volonté de tous, il s’est imposé, le salaud ! Personne n’en voulait, surtout pas ces guignols qui s’embrassaient hier encore et qui se vautrent à nouveau dans leurs querelles minables, mais rien à faire il s’est imposé.

 Les « accédants aux responsabilités » n’étant jamais responsables de rien, il faudrait une loi contre ces apartheids parasites qui s’installent là où ils veulent sans autorisation, moi j’dis !

 

https://florealanar.wordpress.com/2015/01/22/lintrus/

http://florealanar.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 24/01/2015 12:59

Sûr, Floréal, qu'ils se foutent de nous, tous les beaux parleurs qui se moquent du poids de bien des mots qu'ils utilisent, alors que rien n'a été fait pour que le pays ne se ghettoïse pas, et que
les jeunes sont abandonnés, sans aucune solution à leur sentiment de déréliction...