Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 09:39

Les avions militaires israéliens ont mené sept raids sur différents lieux dans la bande de Gaza tôt ce vendredi 31 janvier 2014.

C’était dans la ville de Gaza, à Beit Lahya au nord de la bande de Gaza, à Deir Balah au centre de la bande de Gaza, et à Rafah au sud de la bande de Gaza.

Neuf palestiniens ont été blessés dont deux enfants

L’aviation israélienne a bombardé de nouveau la bande de Gaza, une région toujours sous blocus.

Les agressions israéliennes contre les civils de Gaza se poursuivent

Devant le silence complice d’une communauté internationale impuissante.

Gaza sous blocus résiste

Gaza la souffrance permanente existe

Gaza laissée à son sort persiste

Gaza la dignité est plus que jamais déterminée

Et Gaza la vie garde espoir.

 

Avec les réfugiés palestiniens assiégés à Yarmouk

jeudi 16 janvier 2014

http://www.france-palestine.org/Avec-les-refugies-palestiniens
>

> Le blocus du camp de réfugiés pales­ti­niens de Yarmouk dure main­tenant depuis plus d’un an. La situation s’y est dra­ma­ti­quement aggravée ces der­nières semaines et il est fait état de la mort par mal­nu­trition et déshy­dra­tation de plu­sieurs dizaines de per­sonnes. C’est une situation révol­tante et inac­cep­table que dénonce l’UNWRA. L’AFPS a déjà fait par­venir en juin et octobre une aide finan­cière à nos par­te­naires libanais qui accueillent des Pales­ti­niens de Syrie réfugiés au Liban. Elle s’associera plei­nement aux cam­pagnes sur le point d’être lancées avec le Croissant Rouge pales­tinien pour venir en aide aux popu­la­tions civiles assiégées.

> D’ores et déjà, elle mobilise son fonds « SOS Palestine » pour faire par­venir direc­tement une aide d’urgence à Yarmouk et appelle ses adhé­rents et amis à y envoyer leur par­ti­ci­pation financière.

> Reste que les réfugiés pales­ti­niens sont pris en otage dans un conflit qui n’est pas le leur, l’ensemble des forces poli­tiques et orga­ni­sa­tions pales­ti­niennes refusant de s’y impliquer, à l’exception du FPLP-​​ CG, de longue date soutien déclaré du régime.

> L’AFPS ne se taira pas devant un blocus cri­minel et l’utilisation de civils comme bou­cliers humains.

> Cette actualité dra­ma­tique nous rap­pelle que, contrai­rement à ce que cer­tains vou­draient croire ou faire croire, la question des réfugiés pales­ti­niens ne pourra être éter­nel­lement éludée. Elle est une clé du conflit israélo-​​palestinien et de l’équilibre régional et ne peut être réglée que sur la base de la réso­lution 194 de l’ONU.


Partager cet article

Repost0

commentaires