Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 08:51

 

Floréal écrit des textes d'actualité sur son site  : http://florealanar.wordpress.com/

Il écrit aussi des chansons qui tiennent vraiment la route. Voyez vous-même : 

 

On est la jeune chanson française

 

(Refrain en italique)

On est jeunes et vach’ment à l’aise

On a des tas de choses à dire

Mais le plus dur c’est d’les écrire

On fait de la chanson à texte

Mais cool, sympa, sans s’prend’ la tête

On s’adresse pas aux dépressifs

On fait dans le sérieux festif

Ça peut paraître un peu con-con

Mais des fois c’est vach’ment profond

 

Comme les courses au supermarché

C’est un thème super engagé

Sur le tourment existentiel

Face au choix du liquide vaisselle

Arôme lavande ou romarin

C’est pas facile, c’est cornélien

Ça peut vous paraître anodin

Mais c’est terriblement humain

 

Comme la virée à mobylette

Du côté de Gif-sur-Yvette

On est partis pour pique-niquer

Mais y’a un pneu qui a crevé

L’aventure et la liberté

Qui finissent sur une voie d’garage

Ça paraît pas, c’est suggéré,

Faut pas croire, mais y’a un message

 

On est la jeune chanson française

…………..………………………………….

 

Comme une fois dans la salle de bains

J’te frottais l’dos avec mes mains

En sifflotant une chansonnette

J’ai glissé sur la savonnette

Tout allait bien et patatras !

Comme dans la vie, des hauts, des bas,

Ça va bien puis ça va pas fort

Vous avez vu la métaphore ?

 

Quand on passe sur le p’tit écran

On dit des trucs vach’ment puissants

Comm’ les ados nous font confiance

On tente d’éveiller les consciences

Contre la guerre et le cancer

La pollution et la misère

Après on leur chante nos conn’ries

C’est quand même avec ça qu’on vit

 

On est la jeune chanson française

………………………………………………

 

On met nos mélodies en tubes

C’est comme de la crème à raser

Notre inspiration c’est la pub

Plus c’est con, plus ça peut marcher

Ça coule sur les écrans télé

Dans l’épicerie des variétés

Ça dégouline dans les radios

C’est la poésie d’la promo

 

On dit rien qui pourrait déplaire

A l’Industrie, au ministère

On aime la paix, les animaux

Et on trouv’ que le monde est beau

Quand sera fini le dressage

Qu’on sera devenus bien sages

Crétinisants crétinisés

On rejoindra les Enfoirés

On est la jeune chanson française…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 31/12/2011 10:26

C'est si plein d'humour et ça invite allègrement ceux qui taquinent la muse à faire de l'autodérision que c'en est très jouissif. Et ce n'est pas seulement valable pour la chanson. Je connais bien
des gens qui se croient auteur(e)s (horrible féminin) par ce qu'ils ont pondu un roman, souvent à compte d'auteurs, qui feraient mieux de cultiver un carré de jardin...
Merci Floréal. (Désolée, mais j'adore remercier et n'en ai guère l'occase. OLE