Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 09:34

Le président de la République a pris la lourde responsabilité de faire des étrangers et des personnes d'origine étrangère ceux et celles qui seraient responsables de l'insécurité. Parce qu'il a échoué dans sa politique sécuritaire, parce qu'il enregistre des échecs électoraux, parce qu'il entend interdire toute enquête impartiale sur des faits mettant en cause le financement de sa campagne électorale, et parce qu'il aggrave l'insécurité sociale et économique de millions de Français tout en favorisant jusqu'à la caricature les plus nantis, le président de la République et son gouvernement ont manifestement décidé d'agiter les vieux refrains des années 1930 destinés à attiser la haine contre les étrangers. 

En se livrant, à quelques jours dintervalle, à un discours discriminatoire contre les Gens du voyage et les citoyens européens que sont les Roms, puis en recherchant chez les étrangers et les personnes d'origine étrangère les causes de l'insécurité, Nicolas Sarkozy est en train de menacer les fondements mêmes de la République. Ce ne sont pas les délinquants que Nicolas Sarkozy poursuit, ce sont les Français d'origine étrangère et les étrangers, qu'il désigne comme les boucs émissaires de tous nos maux. Ce qui est ici en cause, ce n'est plus le débat légitime en démocratie sur la manière d'assurer la sûreté républicaine, c'est l'expression d'une xénophobie avérée. Quelle que soit la légitimité que confère l'élection, aucun responsable politique ne détient le mandat de fouler aux pieds les principes les plus élémentaires de la République, et de désigner à la vindicte des millions de personnes. Le président de la République et son gouvernement mettent ainsi en oeuvre une stratégie de la tension, espérant sans doute retrouver un électorat perdu, au risque de mettre en péril la paix civile.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 09/08/2010 16:43


Merci pour la clarté et la qualité de cet article. Moi, l'anonyme (presque) d'en-bas, j'ai envie d'ajouter mon grain de sel. Etre xénophobe à ce point, et traquer de prétendus voyous mettant
soi-disant en péril le pays, faut le faire ! Surtout lorsque l'on connaît les origines de Sarkozy (celles de sa dulcinée) et que l'on sait la gabegie qui se retrouve dans toutes les sphères de
l'Etat où le règne le sacro-saint Dieu Fric. Si le pays court à la paupérisation, pas la peine de s'en prendre aux sans-noms, aux sans-voix... OLE