Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 10:21

De mémoire de cinéphile, on n'avait jamais assisté à des tirs de barrage aussi intenses que ceux qui accompagnent la sortie du film consacré aux saillies de l'ex star du parti socialiste. Dire que "Welcome to New York" dérange les grincheux ne fait aucun doute. Jugez plutôt.

"Le mauvais goût était de rigueur hier soir", a commenté Gala. "Si vous n'avez justement pas envie de subir l'étalage du corps porcin de Gégé nu à l'écran une partie du film, évoquant parfois au THR (The Hollywood Reporter) un " rhinocéros ayant un triple orgasme ", ou, encore mieux, un " Dark Vador (pour le bruit de son souffle) nihiliste dont l'appétit sexuel voyage pour toujours à la vitesse de la lumière ",a lâché Première. "Un film malade", a affirmé Le Monde, poursuivant: "Les allusions à la fortune de Simone/Sinclair semblent "ne servir qu'à poser l'équation entre les juifs, le pouvoir et l'argent " et donnent " dans le fantasme antisémite. " Une merde, une crotte de chien", a estimé Maître Weill, un des avocats de l'ancien patron du FMI. Le Nouvel Observateur a évoqué un "navet". et d'ajouter:  "Tout invite le spectateur à décrocher, le scénario trop connu, filmé comme un documentaire, le rythme lent, les dialogues souvent grotesques".

De son côté, Anne Sinclair ex Mme DSK a réagit sur son site. "Dégoût des dialogues minables et grotesques. Dégoût de la façon dont M. Ferrara représente les femmes, ce qui doit illustrer ses propres pulsions. Dégoût enfin et surtout du soi-disant face à face des deux personnages principaux, où les auteurs et producteurs du film projettent leurs fantasmes sur l'argent et les juifs." Et la patronne du Huffington Post de pointer en effet les relents antisémites du film: "Les allusions à ma famille pendant la guerre sont proprement dégradantes et diffamatoires." Pour autant, Anne Sinclair ne poursuivra pas les auteurs du long métrage. "Ils n'attendent que cela. Je n'attaque pas la saleté, je la vomis", conclut-elle.

Quelle levée de boucliers ! Quel unanimisme dans les condamnations ! Quel "antisémitisme" !

Bien évidemment, ce déluge de feu contre un film à la gloire des saillies de l'ex pape des sondages n'est que pure coïncidence. Vous y croyez un seul instant ?

On rappellera simplement que le film d'Abel Ferrara, dont tout le monde parle, a été victime d'une censure qui ne veut pas dire son, alors qu'Outre-Atlantique, les critiques encensent la prestation de Gérard Depardieu."Un talent viscéral" et "un remarquable courage d'exposer ainsi son "corps porcin" à l’œil sans indulgence de la caméra", a analysé Variety.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le DSK Team ne se ménage pas dans le déploiement de sa stratégie de censure. Sauf que les Français, eux, n'entendent pas obéir aux ordres de la police de la pensée. Et si vous cherchiez une raison d'aller voir ce film, le seul procès en antisémitisme suffit à vous inciter à aller voir ce film dans lequel Gérard Depardieu est très convaincant dans son personnage. A ne pas rater !!!!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires