Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:00

 

Je fais suivre mais doute des résultats. Luc Chatel ne veut entendre que la version qu’il a choisie de donner. Honte à lui et à combien d’autres !
INDIGNONS-NOUS !

Notre collègue du lycée Jean-Moulins à Béziers qui s'est immolée est décédée. Nous sommes tous bouleversés voire traumatisés. Nous sommes en AG depuis 2 jours et avons refusé d'accueillir les élèves en classe,et décidés une grêve illimitée jusqu'à ce que les responsabilités soient établies.

Voici notre programme :

Lundi 17, matin 8h AG, après-midi marche blanche silencieuse avec un bandeau noir à Béziers Mardi matin AG, 14H départ pour une manifestation académique au rectorat de Montpellier Mercredi: obsèques ?

Jeudi 10h débrayage, commémoration de ce drame dans tous les établissements de France. Nous souhaitons une mobilisation générale pour que la souffrance au travail cesse et que de tels drames ne se renouvellent plus.



PS Lise à dit en s'enflammant : "je le fais pour Vous".

Luc Chatel a menti , elle n'était pas suivie médicalement, ni fragile, mais consciencieuse, compétente, aimant son travail et courageuse.

Nous comptons sur Vous tous.

Merci de diffuser à toutes vos connaissances afin d'alerterl'opinion, pour que l'éducation nationale ne devienne pas France-telecom...

Merci
F PERU lycée Jean-Moulin- Béziers

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 22/10/2011 13:07


Comment peut-on accepter qu'un professeur en arrive à s'immoler dans la cour de son établissement; que des agents de France télécom se suicident en série; que des paysans choisissent de se pendre
ou se faire écraser par leur tracteur;
que le travail exige toujours plus grosse part de gens terrassés ? TRIPALIUM est bien le nom qui convient pour désigner l'instrument de torture qu'est devenu le travail. Et il y en a de plus en
plus qui moisissent au chomage. Allez, frangin(e)s frangins chômeurs, battez-vous pour obtenir le droit de travailler mais que ce soit sans courber l'échine. Courage à tous. Et merci à Élise
d'avoir publié ce texte en mémoire de Lise et pour que, là aussi, la vérité soit connue. OLE