Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 09:01

 

La politique en été

 

L’été, vous l’avez observé, les grandes activités politiques nobles diminuent singulièrement, à la fois en nombre et en intérêt.

Certes le feuilleton DSK n’est pas épuisé, puisque, je vous le rappelle, la femme de ménage noire a tenté de relancer l’affaire. Mais c’est un peu poussif, il faut bien le dire ! Elle aurait dû le mordre et se défendre en disant qu’elle respecte une vieille coutume de son pays, du temps où on mangeait les missionnaires tout crus, avec un rien de noix de coco. Ca aurait stimulé bien des imaginations et l’on aurait pu obtenir des photographies du singe en rut mordu. A ma connaissance, ce serait la première fois qu’on aurait pu vérifier si ce DSK « en a » effectivement. Il y aurait eu là une excellente publicité pour le socialisme héroïque, dont les chefs n’hésitent pas à risquer la peau de leurs couilles pour sauver la France ! On aurait fait des prières dans les synagogues, d’autres avec quelques variantes, dans les églises, dans les mosquées, puisque la bite de Mr DSK est internationale. On peut d’ailleurs se demander si cette femme est vraiment honnête, car elle n’a même pas tenté de manger le morceau qu’elle avait pourtant commencé à suçoter, et on pourrait lui faire un reproche, voire la poursuivre en justice : elle n’a pas de suite dans les idées. Ou alors, elle a vite compris qu’il s’agissait d’une mauvaise viande ! Peut-être avariée ? ou simplement « éventée », car ce gros lard était probablement nourri aux granulés, et il rappelait, par son absence de saveur, les « poulets aux hormones » des années soixante.

En tout cas, l’activité politique de cet été 2011 manque de mordant. On ne sait même pas si Christine Boutin n’a pas trompé son bouc préféré, celui avec qui elle est unie par les liens du mariage depuis si longtemps et qui est catholique, vu qu’il trempe sa queue dans le bénitier tous les dimanches à onze heures ! On ne sait pas si Frédéric Mitterrand continue de sodomiser proprement les premiers communiants africains, si ce pauvre Mr Sarkozy est parvenu à ses fins avec le Dalaï Lama, dans cette relation zoophile si intéressante, si Madame Chirac joue toujours à saute mouton dans la Corrèze (Son mari avait, on le sait, rédigé un charmant poème, en voici un extrait : « Dans la Corrèze/ encore je baise/ et je joue à saute rouston/ avec les moutons ». Gentiment bucolique, non ?)

En fait, je vous ai un peu menti : deux milliards d’êtres humains crèvent de faim actuellement et ça va continuer. Et s’amplifier ! Mais ce n’est pas important : les crève-la-faim comme les SDF, ne vivent qu’en hiver. L’été ? ils bronzent !

Il faut donc, cependant, chez les pauvres, s’attendre à de nouvelles initiatives pour obtenir de l’argent et désormais la méthode est au point. Par exemple, sucer un autre Président du FMI. Il gagne (ou plutôt « touche » environ 360 000 euros par an, ce qui est appréciable par rapport à la paye d’un ouvrier sans travail ! Madame Christine Lagarde, si importante dans la gestion des affaires de l’Etat, encaisse 381.600 euros annuels ! Enfin, je dis ça pour vous mettre le Sauternes à la bouche, mais un sénateur simple et même simplet, ne gagne que 13.340 euros par mois. Un sénateur habile (si, pour le fric, ça existe) se ramasse une paye en tant que maire et Conseiller Général. Les meilleurs comprennent vite qu’un maire parisien travaille plutôt moins dans sa ville de 2 millions d’habitants, qu’un maire de Saint Christophe en Bazelle où son activité consiste à gérer l’existence de 350 habitants, généralement peu nerveux, puisque les neuf dixièmes sont étalés dans des maisons de retraites et solidement retenus par des branchements divers et des ceintures de contention !

On voit donc, à la lumière de ces chiffres, que nos élus travaillent mais qu’ils sont quand même récompensés.

Hélas, ce ne sont pas les journalistes qui nous donnent ces chiffres, mais des lecteurs de la presse quotidienne, dans la rubrique discrète : « Vous écrivez le journal à ma place » ! Eux, les lecteurs, ces faignants, continuent de glander aux portes de usines fermées où le passant, parfois, leur glisse un peu de monnaie, s’ils sont accompagnés de leur pitbull et de leur escarcelle.

Et s’ils savent correctement faire leur prière à Sainte Thune ou à Sainte Bernadette Soubiroute, qui a eu la révélation de l’existence de Dieu par une bonne sucée de Mr DSK !

Décidément, ce bienfaiteur de l’humanité naïve nous aura permis un minimum de réflexion politique sur les sujets les plus essentiels.

Ainsi apprenons-nous que les électeurs chantaient, durant le Tour de France, en apprenant la cinquième place de Contador, ce cantique tout simple !

« Monsieur Contador

Ton cul n’est pas en or ! ». Les plus poètes d’entre eux ajoutaient :

« Monsieur DSKAN

Ta bite c’est pas de la Karne ! »

Et l’on a bien le droit de rigoler un peu quand on se fait mettre dans ces proportions et qu’on va quand même voter ! Ou plutôt « veauter ». L’orthographe a perdu de son prestige, aujourd’hui !

Partager cet article

Repost0

commentaires