Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:08

mammuth2Devant la progression du chômage et la dégradation des revenus des citoyens, de nouvelles professions ont été créées et sont appelées à un bel avenir. Je suis heureux de vous dévoiler ces métiers du futur, accessibles aux femmes comme aux hommes. Elles concernent toutes les braquages et le secteur de l’escroquerie.

Commençons par le plus physique, qui exige un bon entraînement, même si les conditions de travail ont été améliorées.

Le braquage le plus classique s’exerce le long des voies de circulation. On utilisera pour être à l’abri de tout soupçon un véhicule dit de POLICE. On surmontera son automobile d’un dispositif appelé gyrophare, qui produit une forte impression sur les populations craintives. A signaler que l’inscription « GENDARMERIE » est beaucoup moins efficace.

S’équiper également d’une arme, si possible une arme de guerre, Kalachnikov par exemple, et se placer prudemment au bord d’une autoroute. Attention : tirer d’abord dans les pneus du délinquant, qui est un assassin de la route dès qu’il atteint la vitesse de 131 km/h. Prononcer la phrase rituelle : « Papiers du véhicule ». Après quoi faire le tour dudit véhicule, en prenant un air de spécialiste instruit. Reste à trouver des détails inhabituels, que l’on appellera « infractions » et que l’on notera sur un carnet, si l’on a appris à écrire. Exemples : usure des pneus, rétroviseur inopérant, plaque d’immatriculation difficilement lisible, chaussures mal cirées etc… Si l’on souhaite passer un week-end plus corsé, avec des gâteries, on conduira les occupants du véhicule au Poste de Police le plus proche et on violera les délinquants sous la douche, en prétextant qu’ils sentent mauvais.

On évitera bien évidemment les « Convoyeurs de Fonds », qui sont trop lourdement équipés en matériel de défense. On le voit : cette profession est réservée aux hommes valides, qui aiment le grand air et le risque.

Pour les natures plus fragiles, on conseillera la surveillance des piétons pour lesquels un « permis de marcher » va être mis en service. Un « permis de respirer » est à l’étude.

Mais bien évidemment les personnes sujettes à des maladies chroniques, qu’elles contractent dans les courants d’air, comme le rhume de cerveau, les maux de gorge, la tuberculose, pourront travailler « indoor », dans la chaleur climatisée des bureaux. Simple amélioration du service dit des « Impôts ». Presque tous les gestes de la vie quotidienne seront soumis à une taxe. Le simple fait de vieillir sera puni et les rides, la calvitie, la claudication, la mauvaise digestion feront l’objet d’une observation enfin sérieuse, qu’on appelle déjà la « vidéo protection ». Les gestes seront également codifiés et le langage fera l’objet d’une surveillance très attentive. Le lexique sera réduit au minimum, les sujets de conversation seront sévèrement triés. D’ores et déjà il est possible de donner un exemple de cette « novlangue » prévue de longue date par George Orwell : « Bonjour Monsieur, Bonsoir Madame et bonne journée ».

L’enseignement sera interdit et les établissements scolaires seront recyclés en prisons-hôpitaux. « Délinquant » et « Criminel » deviendont ainsi des professions honorables, ce qui est déjà le cas avec les « Maîtres du Monde » qui se réunissent dans les G8, les G20, tandis qu’ils donnent l’illusion aux « idiots de service » de gouverner les pays, en les rétribuant grassement, surtout s’ils sont très bêtes, très génétiquement malhonnêtes, et incapables de modérer leurs appétits sexuels. Ils donneront ainsi l’exemple aux jeunes, qui apprendront le viol en réunion (pédagogique), la strangulation et pour finir le brûlage des cadavres ainsi obtenus.

Ces activités seront l’occasion d’effrayer le peuple et de le maintenir dans la servitude. Le sexe sera au centre de toutes les activités dites culturelles. Des scènes d’accouplement auront lieu dans la rue et les acteurs, qu’on appellera les « actants », de ces agissements seront récompensés par des prix. Le prix DSK, dit aussi « Prix Spécial du plus gros Bandeur » le prix Sarkozy récompensera le plus mal foutus, le Prix Morano pour la jeune fille la plus antipathique, le prix Hortefeux pour l’escroquerie la plus astucieuse, le Prix Boutin pour la meilleure gardeuses de chèvres transgéniques et la liste n’est pas limitative.

On pourrait également, afin d’inculquer une bonne leçon de morale, instituer un « Concours de Pauvres et de SDF ». Il s’agirait de vivre avec un salaire minimum le plus bas possible, et d’être le plus mal revêtu par les emballages de la société de consommation. Les pustules diverses, les poux, les puces pourraient agrémenter la présentation des candidats, qui présideraient les manifestations caritatives de l’année !

Après tout pourquoi ne pourrions nous pas égaler les dizaines de millions d’habitants des favelas ? Leur serions-nous inférieurs ?

Il est temps de relever le défi : il y va de l’honneur de l’Occident. Je finis par un conseil de lecture : « La Haine de l’Occident » de Jean Ziegler. Un peu plus facile, la lecture de « Récits de Voyages en Sauvagerie 2 », d’un certain Rolland Hénault, pourrait vous entraîner à aimer cette aventure nouvelle qui nous attend et qui portait autrefois le nom d’Apocalypse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 05/12/2011 10:52

Bravo ! Pas très réjouissant le programme mais par le biais de l'humour, inhérent à sa nature, l'auteur présente en raccourci la dégradation de notre société et son retour à la barbarie. Il faut
très vite se procurer le n° 2 de voyages en Sauvagerie ce que je vais m'empresser de faire. OLE