Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:59

 

Cette semaine est riche en nouvelles fraîches et en mensonges officiels. Commençons par le commencement.

D’abord, les femmes seront toutes appelées « Madame » et non plus « Mademoiselle ». Mais on peut garder « Vieille Pouf » si on tient à se ramasser un coup de mamelle dans la gueule ! Donc, Madame, et ceci quel que soit l’âge. En particulier les « Dames » de 18 mois auront droit à cette appellation, ce qui déclassera complètement les délits de pédophilie ! Ah ! Si Jeanne d’Arc avait été une dame, et non une pucelle, une demoiselle donc, la face du monde aurait été changée ! Profitons-en pour préciser un point d’histoire : le pucelage de Jeanne a été vérifié à deux reprises par des prêtres, c'est-à-dire des connaisseurs. Elle a quand même été brûlée, c’est pas juste, signons vite une pétition pour la résurrection du pucelage de Jeanne d’Arc, même si la plainte remonte à des faits qui se sont produits en 1431 !

Sans compter que Jeanne a pu, selon la coutume des soldats de tous les pays du monde, procéder au viol patriotique de plusieurs dizaines d’Anglais ! Cependant une question reste en suspens : Doit-on appeler les prêtres en soutane, « Madame » ou « Mademoiselle » ? Doit-on les envoyer chez un gynéco pour faire vérifier leur virginité ? On voit tout de suite l’intérêt de cette question grammaticale ! Ainsi on ne dira plus Mademoiselle Boutin, Mademoiselle Pécresse, Mademoiselle Sarkozy etc…Plus aucune confusion ne sera possible ! On dira même Madame la Pape. (La Papouille pour les familiers)

Autre nouvelle d’importance, le Sénat porte à gauche ! L’industrie du slip masculin va être bouleversée par cette nouvelle. Les sénateurs, en effet, sont tous équipés d’un appareil sophistiqué pour leur permettre d’uriner en dormant durant les séances de travail ! Il faudra donc revoir la conception du slip sénatorial prostatique !

A ce propos on me demande souvent : « Combien gagne un sénateur ? ». Ce sont généralement des jaloux qui posent cette question, ou des pauvres, ce qui est la même chose ! Je réponds mais globalement, car l’actualité est chargée : 7.200 euros par mois avec les transports gratuits, et quelques menus avantages. Il est vrai que le métier est fatigant, puisque un tiers seulement de cette joyeuse équipe assiste aux séances (qu’on appelle des « sessions »). Un bon tiers n’y met jamais les pieds et va se faire masser par ces dames de Pigalle, de la rue Blondelle (féminin oblige). Ou d’ailleurs, de la forêt de Vierzon par exemple, pour les romantiques.

Quand la femme est sénateure on ne dit plus sénatrice. Quand elle est députée on ne dit plus jamais pute, on dit députasse (c’est une dérogation, obtenue haut la cuisse par une élue de Clitoris sur l’Aqueux. Cherchez le département !)

Et arrivons aux grandes questions qui concernent la Justice. Je lis le Nouvel Observateur, en ligne, je ne vais tout de même pas donner des euros à ces pauvres, qui trouvent 14 raisons de ne pas croire Madame Banon. Je voudrais aller dans le même sens que le Nouvel Obs puisque je suis de gauche. Voici donc des arguments précis en faveur d’un non lieu, qui devraient innocenter le Singe en rut !

1/ Monsieur DSK n’a pas de bite. Cette malformation congénitale est bien connue au FMI.

2/ Monsieur DSK dispose de très petites couillettes embryonnaires, que l’on aperçoit à peine au scanner. Avec quoi violerait-il ? Avec les doigts ? Monsieur DSK est paralysé des dix doigts, ce qui le handicape beaucoup dans son travail.

3/ Monsieur DSK ne court pas suffisamment vite pour attraper Madame Banon, à cause de ses pattes trop courtes et de son cou pas suffisamment long.

4/ Monsieur DSK est très laid et rien que par cette particularité il fait fuir les éventuelles victimes !

5/ J’ajoute, car ça fait beaucoup, que Monsieur DSK porte des bandages herniaires, des ceintures de flanelle, des ceintures du Docteur Gibaud, des ceintures de chasteté volées au Musée de Cluny dans le 5ème arrondissement de Paris (une enquête est en cours, je vous tiendrai au courant).

Bref, il n’y a pas d’affaire DSK-Banon. Par contre Monsieur DSK aurait tenté de violer, en dépit de ses particularités physiques, une cinquantaine de sénateurs, dont Jeanne d’Arc.

Vous voyez bien, il ne faut pas faire des articles trop longs sinon on mélange tout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les débats sur les plateaux de télévision ne laissent circuler la parole que durant 12 secondes pour chaque intervenant ! Et la plupart disent quand même des conneries !

Partager cet article

Repost0

commentaires