Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 09:42

Les associations du collectif ALERTE-UNIOPSS auxquelles se joint l’Association Nationale des Gens du Voyage Catholiques (ANGVC) dénoncent les dispositions d’une proposition de loi adoptée le 16 novembre 2011 en première lecture par l’Assemblée Nationale. Ce texte relatif aux habitats légers de loisirs et à l’hébergement de plein air risque de jeter à la rue les milliers de familles contraintes de vivre à l’année sur un terrain de camping. En effet les dispositions d’un nouvel article L. 335-1 de ce projet obligent les personnes qui résident en camping pendant plus de 3 mois à justifier d’une résidence principale. Il instaure par ailleurs de nouvelles taxes de séjour. Autrement dit, désormais, on pourrait expulser les plus pauvres de leur campement au bout de 3 mois ! Et cela même en plein hiver ! Et même s’ils payent leur redevance ! Quant à la loi DALO, elle est inopérante puisque, malgré nos multiples demandes, une personne reconnue prioritaire par la commission de médiation peut se faire expulser de là où elle est sans qu’on lui ait d’abord proposé un nouveau logement ! Ainsi, au total, grâce à cette généreuse proposition de loi, on est encore moins protégé quand on
vit dans une tente ou une caravane sur un terrain de camping faute de logement décent. L’inacceptable est dépassé !
ALERTE-UNIOPSS et l’ANGVC appellent le Gouvernement et les Parlementaires à revoir ce projet qui va maintenant être examiné par les Sénateurs.

 

Coordination et animation du collectif Alerte national :
Uniopss - 15 Rue Albert – CS 21306 – 75214 Paris cedex 13 -  bgroues@uniopss.asso.fr - www.uniopss.asso.fr

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 05/12/2011 12:42

Nouvelle confirmation : Nous vivons dans un monde pourri. Je me souviens de la formule : "Socialisme ou barbarie". Hélas, elle était et est toujours fondée. OLE