Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 09:43

Nous n’allons pas refaire ici le procès de Roman Polanski, éminent cinéaste, accusé de viol sur mineure en 1977. De toute manière, le procès en question n’a jamais eu lieu. En effet, le réalisateur a fui le territoire américain pour ne plus jamais y revenir. Et c’est fin septembre 2009 qu’il a été arrêté en Suisse, en vue d’être extradé de l’autre côté de l’Atlantique (vous noterez au passage la légendaire neutralité des Suisses, qui trouve là une belle illustration).

Cette arrestation a déclenché un tollé général, avec des réactions outrancières dans un sens comme dans l’autre, entre certains défenseurs de Polanski ayant eu recours à des arguments plutôt foireux (« La gamine faisait plus que son âge », pour n’en citer qu’un), et qui ont plus desservi l’artiste qu’autre chose, et des détracteurs qui en ont profité pour le charger, sans toutefois connaître les faits (il est hallucinant de voir à quel point il a été écrit tout et n’importe quoi sur l’affaire de 1977).

Quand on sait que la victime elle-même ne veut plus entendre parler de cette histoire (elle a abandonné les poursuites), quand on sait l’affaire vieille de 32 ans (Polanski a aujourd’hui 76 ans), il est difficile de ne pas voir là-dedans avant tout une revanche de la part des Etats-Unis, qui n’ont pas digéré la fuite du cinéaste. Au final, tout ce foin est au service de qui ? Pour prouver quoi ?

Alors, certes, Polanski n’aurait pas dû faire ce qu’il a fait à cette enfant (c’est bien le seul point sur lequel tout le monde est d’accord), il n’aurait pas dû fuir, et laisser le procès avoir lieu en bonne et due forme. Mais quand on en arrive à incarcérer un homme de 76 ans, et à déclencher de telles réactions et un parfum de scandale qui ressurgissent sous le nez de la victime (elle est désormais harcelée par les journalistes), on se demande franchement l’intérêt de tout cela. Le triomphe de la justice ? Dans de pareilles conditions, et si longtemps après les faits, ce triomphe sera probablement en demi-teinte.

Quant à tous ceux qui ont exprimé leur opinion, réfléchie ou pas, sur cette affaire, il serait bon qu’avant toute chose, ils sachent de quoi ils parlent. Rien ne sert de l’ouvrir, il faut discourir à point.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 01/01/2010 14:41


Quand il n'y a plus grand chose à faire pour masquer tous les scandales actuels qui empuantissent l'air où que l'on se trouve dans un monde en décomposition voire en putréfaction, rien de mieux que
d'ajouter du nauséabond ( édulcoré par le temps ) à la fange dans laquelle se vautrent les puissants.