Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 10:15

 

…Mais c’est qu’il écrit bien mon co-auteur !... J’aurais dû choisir un nullos qui gribouille avec ses orteils plongés dans la bouse, et qui s’emmêle les pédales. Si vous le voulez bien, je vais le laisser conduire l’intrigue ! Il le fait avec une telle élégance !

Moi, les détails qu’il faut autour pour situer dans l’espace-temps, comme dit ma cousine qui a pris des cours avec BHL. Et avec l’Association des Gouines Rurales.

N’empêche qu’il se démerde fort bien tout seul, mon co-auteur. Moi je n’écris jamais avec qui que ce soit d’autre, parce qu’il faut que mon collègue ait du génie, comme moi, denrée rare en ces temps de pensée unique ! Lui, il en a.

Relisez-moi ce passage sur l’éjaculation précoce ! Et sur son commissaire Naze, criant de vérité. Quant au désert médical, il l’a très bien senti : ça pue autant qu’un cabinet médical !

Dans le désert tout court, il y a des arabes, des sunnites, des chiites, des rastaquouères et des druzes. Deux trois Kabyles, qui s’font pas d’bile…Dans le désert médical, il y a en plus des locaux, des durs à cuir, qui font appel à des vétérinaires diplômés de Maisons Alfort ! Ils donnent que des remèdes de cheval, même aux bêtes à cornes !

En plus je vous instruis en orthographe. Oui, Siné il fait ça aussi. Tenez un exemple, « dur à cuire » c’est une faute, c’est pour quand vous mangez votre petit voisin, qui est si chiant, avec ses cris de petit merdeux. Mais la vérité vraie c’est « dur à cuir ». Parce que ça signifie « dur comme du cuir »… Je continue pas dans la pédagogie sinon ça va se voir et vous allez ressortir ce vieux slogan de mai 68 : « Aux gogues, les pédagogues ! » ou « il est interdit d’interdire », qui est un slogan révolutionnaire de Jean Yanne.

Ca y est je m’égare encore, l’autre il va tenter de me remettre sur les rails. En attendant, j’attends ! Bien obligé ! Alors je passe en revue l’actualité du jour.

Vous êtes allés à Lourdes avec les six millions de pèlerins et vous en ressortez tout fier parce que vous êtes mirenculés ! Cette année le Gave de Pau a inondé la Bernadette sous des tonnes de Biroutes, qu’elle savait plus où donner de la langue ! Une sainte pourtant, qui vit dans une grotte, comme le signale si bien Jean Pierre Mocky (n’allez pas hurler contre Jean Pierre Mocky sinon les fourches vont se hérisser d’elles-mêmes et vont vous transpercer votre bide de catholique mou, avec du gras partout !)

Au fait vous savez pourquoi il y a des miracles à Lourdes ? Il faut demander à Météo France ! Cette année, un seul mort, qui surnageait sur le torrent de boue du Gave ! Tous les autres sont des miraculés, on dit « mirenculés » à la campagne, parce que tous les catholiques sont hormosessuels, c’est Raymond Queneau qui cause comme ça, dans « Zazie dans le métro ».

N’hésitez pas à prendre des notes, ça vous servira à rien. Justement on est en plein bac ! Et il est question de noter sur 34 ! Je suis pour ! Et même d’accord pour donner le bac aux fœtus âgés de 6 mois !

Comme je me suis donné l’autorisation de pratiquer l’avortement après la naissance ! Et même bien après, à 102 ans par exemple ! Il y a des vieux qui ont la peau dure, une négligence des parents, qui sont toujours bourrés et en train de bourrer, et puis voilà le centenaire en marche.

Bien fait pour sa gueule.

Mais mon collègue, il est plus fort que moi, dans l’érotisme je le vois s’avancer avec sa grande trique, oui, vous avez compris, il dispose d’une trique exceptionnelle, très longue et acérée ! Autrefois, il jouait avec un braquemart, c’était une arme courte, trop courte.

Les femmes de Brion lui ont fait des remarques et ça lui a déplu. Il a été traumatisé, je sens que je vais me faire mal voir par les féministes excitées, en rut à partir du mois de mai.

Non, finalement, pour les passages érotiques mon co-auteur, il est bien meilleur que moi. Pas question de le lire sans bander un maximum, alors que moi je peux faire des petites réflexions pour envelopper le paquet de tripes chaudes, fumantes, que l’on provoque toujours, quand on est tueur en série… même tueur à la hache ! Si on va suffisamment vite, un coup à droite, un coup à gauche, un coup en l’air parce qu’il y a des anges (tiens j’en ai pas vu depuis longtemps !... autrefois on appelait une faiseuse d’ange une vieille sorcière qui faisait disparaître les petits nenfants z’à la naissance. Elle soufflait dessus, il y avait des méthodes pour ça ! Et le petit fœtus se barrait, tellement la vieille puait de la gueule…)

Faut pas croire que j’invente, j’ai lu ça dans George Sand, la Mare au Diable et François le Champi, la Petite Fadaise, je sens que je m’attire des histoires avec les grands universitaires américains, qui sont tous braqués sur le cul de la Georgette !

Ah ! vous avez remarqué ? On est très familiers tous les deux, avec la Georgette, mais c’est des histoires qu’on peut pas raconter à table, à cause des éfants, il faut qu’y soient couchés dans le foin, comme Mireille avec Jean Nohain. Les débuts de la télé on s’a bien marré quand Nasser il a été applaudi. Nasser il était anti sémite on peut l’entendre encore sur Youtube, il y avait beaucoup d’antisémites parmi les arabes.

Paraît qu’il en reste.

Lui, mon collègue, son truc, c’est les personnages typés. Par exemple l’Emilie et le Benoît, ça sent bon l’idylle forestière, la nature pas polluée…C’est quasiment Roméo et Juliette. Ou Lagarde et Michard, ou encore Roux et Combaluzier, ou Rivoire et Carré…

Elle est bandante, son Emilie. Un peu trop ? Oui, je vous l’accorde, ça finira mal tout ça ! Elle est trop bandante, alors les mecs ils y arrivent pas, à la troncher correctement, avec les gémissements qui font frémir les poules dans les poulaillers industriels, et qui font dire des petites cochonneries aux lapins de Garennes sur Fouzon !

Une petite poésie toute jeunette, qui sent bon la fleur des champs, je sens que ça vous plairait :

Les voyageurs pour Mezidon

En voiture

Les voyageuses pour le Fouzon

Lure lure

On sait pas trop ce que ça signifie, mais c’est utile, c’est les gâs du Folklore qui me l’ont dit !

J’ai pris Garennes sur Fouzon pour vous instruire sur la mentalité rurale. Je prépare toujours mon doctorat total mais je suis bloqué.

Je suis bloqué par les trous du cul qui se mettent à écrire des livres n’importe comment, alors que la Mare au Diable, remontée à Brion, c’est autre chose ! Et là, c’est pas pour le plaisir d’emmerder mon co-auteur, mais voilà que le Commissaire Nase, en se promenant sur les petites routes de Champagne berrichonne, en direction de Ménétréols sous Vatan tombe en panne sèche ! Complètement sèche, la panne !

Lui, il s’est pourtant largement humidifié l’intérieur, mais il faut dire qu’il roule sur une mobylette de la Manufacture d’Armes et Cycles de Saint Etienne, modèle 1952 !

Et voilà qu’il tombe littéralement sur un demi corps de femme fendue dans le sens de la longueur. Il frappe une fois par le haut, une fois par le bas, où l’entaille est déjà commencée !

Et voilà aussi, alors qu’il s’apprête à la violer selon les coutumes du Texas, voilà qu’il découvre que cette femme a la tête explosée ! Impraticable !

C’est alors qu’il est l’objet d’une inspiration soudaine : « Winchester 73 ! »

Pourtant, s’il n’avait pas été bourré, il aurait pu observer une arme de chasse, un vieux calibre 12, à deux pas du demi cadavre !

Et je sais que c’est salaud, mais c’est à mon collègue et ami d’enquêter sur ce demi meurtre ! On en a deux pour le prix d’un ! Je sais que je le laisse dans une situation délicate. Mais il est généreux, il ne m’en voudra pas !

Partager cet article

Repost0

commentaires