Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 09:49

 

Je suis désolé de vous gâcher votre ouikenne par cette nouvelle catastrophique, la voilà, je vous la donne sans vous faire languir davantage, j’ai pris les ménagements d’usage, j’aurai fait mon devoir, ne venez pas ensuite me briser les claouis, comme disait mon adjudant, mitrailleur de queue en Algérie (non il ne mitraillait pas directement avec sa queue, il était à la queue de l’avion, il branlait en quelque sorte l’avion. D’ailleurs il avait été décoré de la Légion d’Honneur, avec la mention spéciale : « Branleur d’avions et tueur d’arabes » bon, la nouvelle la voici enfin, écarquillez vos oeils :

Je ne serai pas candidat aux Présidentielles.

Remettez-vous, vieux briscards de la dernière guerre mondiale, et vous vieilles cantinières sans culotte, de la même époque. Je précise.

J’avais recueilli les 500 signatures, très facilement, et sans tricher, comme ont fait la plupart du temps, les autres voyous qui ont extorqué sous la menace de tueurs à gages, des signatures de maires célèbres. Ou qui ont imité grossièrement les paraphes de certains maires complètement illettrés.

J’ai donné plutôt dans les communes rurales, comme Chambourcy, Villefavant, Saint Trou du cul sur Benaise, Troulaville les Gronichons, Merdoyeux en Cambrousse etc…Suffit de chercher sur la carte de France. Quand vous arrivez pour faire vérifier une liste comme la mienne, vous découragez immédiatement les services officiels.

Eh bien, malgré tout, je n’irai pas, aux Présidentielles !

J’ai ma dignité, moi, je ne fréquente pas les gangsters, les escrocs, les criminels, les tueurs en séries qui font crever de faim deux milliards d’individus, et qui mettent en esclavage les neuf dixièmes du reste de la population mondiale. Je n’irai pas car je serais trop tenté de ne pas faire crever les bons, je veux dire les responsables de cette ignoble maffia mondialement organisée !

Je sais que vous êtes déçus. Mais la tâche est au-dessus de mes possibilités. Je suis trop vieux, maintenant : ils m’ont empoisonné avec leurs pesticides, leurs fongicides, leurs produits phytosanitaires, ils m’ont faire ingérer leur merde en tube, leurs résidus de poubelles, leurs produits trois fois étiquetés, avec la date limite quatre fois falsifiée et puis surtout, ils m’ont empoisonné la vie entière, tous les jours avec leurs policiers qui n’arrêtent jamais les milliardaires, leurs juges si corrompus qu’on les sent à trois kilomètres des tribunaux, qu’il faudrait un masque et une tenue de cosmonaute pour éviter les vapeurs dégagées par la pourriture qui s’exhale de ces Palais d’Injustice, et je m’arrête ici, parce que je sens qu’ils m’ont déjà refilé une crise cardiaque, un empoisonnement du sang, des maladies vénériennes par simple respiration !

Et je n’ai même pas parlé de leurs apparitions régulières sur toutes les chaînes de télévision, qui provoquent des lésions du cerveau irréversibles, qui détruisent les goûts et les saveurs, et même les arts, la lecture de vrais auteurs qui nous réconfortaient un peu dans les moments de dépression, avant 1984.

Ah ! Non voir leur gueule de près dans les grands sommets mondiaux, et frôler leurs pouffiasses, et leurs rejetons, et se payer des contaminations de toutes sortes ! Et en plus, ils me feraient sucer les parties intimes par leurs demi-mondaines, qui sont bourrées de microbes et même des crobes entiers de la connerie, et puis les bactéries des palaces, les virus du Fouquet’s !

Certaines auraient les cavités buccales remplies d’astibloches de hauts responsables nourris au caviar avarié. Car ils se font de bonnes blagues entre eux. Poutine envoie du caviar qui a passé la date limite à Obamah, l’autre lui expédie des hamburgers à la fiente de crocodile de Louisiane…

Ah non je ne serai pas président ! Je suis triste pour vous, car j’avais un programme d’enfer : On les ratatinait tous, ces maffieux maîtres du monde ! Excusez-moi, c’est au-dessus de mes forces. Faites-le vous-mêmes !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 25/04/2012 15:56

On a voté et puis après... J'ai le moral dans les chaussettes et je suis navrée de n'avoir même savouré les élucubrations de l'ami Rolland H ! Et va falloir endurer les blablas de tous les
politologues patentés. De grâce, qu'ils s'en aillent tous, et que les brimés descendent dans la rue. Après tout, un peu de casse ça donnera du boulot à ceux qui n'en ont plus depuis belle lurette
ou ont vu leurs conditions de travail se dégrader ! OLE