Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 08:22

 

Ce lundi 30 septembre au matin la Guardia civil espagnole a mené une vaste opération policière au Pays basque sud contre l'association Herrira, mouvement social populaire qui défend les droits des prisonniers et réfugiés politiques basques et organise le soutien à leurs familles au nord comme au sud du Pays basque. Au cours de l'opération, qui s'est soldée par 18 détentions de militantEs, la Guardia civil, a assailli 4 sièges publics de l'association (à Hernani, Bilbao, Iruñea et Gasteiz) pour fouiller ses locaux et les faire fermer, bloquer ses comptes bancaire et ses pages web.

Cette intervention est une preuve de plus que l'État espagnol – tout comme l’État français qui n'a fait que renforcer sa collaboration avec Madrid depuis 2 ans sur les questions de répression – refuse toujours de s'engager dans le processus de paix au Pays Basque. Au contraire, toutes les résistances de la population et des travailleurs sont systématiquement criminalisées et accusées de terrorisme.

Cette vaste opération contre le mouvement Herrira a d'ailleurs lieu alors que vont s'ouvrir le mois prochain à Madrid deux grands procès politiques impliquant une centaine de militants basques.

Le NPA apporte son soutien aux militants arrêtés et dénonce la répression par l’État espagnol, avec la complicité de l’État français, des organisations et des militants politiques qui luttent pour leurs droits et pour la résolution du conflit politique au Pays basque.

Le NPA était présent le 26 octobre 2013, à Bilbao, aux côtés des manifestants qui défendent le respect des droits des prisonniers politiques basques.

Liberté pour les 18 prisonniers ! Droit d'autodétermination pour le peuple basque !

Partager cet article

Repost0

commentaires